Hypocrisie politique

Quand j’étais môme, je m’en rappelle encore comme si c’était hier, la publication des résultats des élections étaient un moment privilégié, très attendu.

À l’époque, la Rts, radio et télé, avait la primeur. Les zéro pleuvaient pour Majmouth Diop du Pai, Oumar Wane du Parti populaire sénégalais (Pps), Mamadou Dia du Mouvement démocratique populaire (Mdp) et parfois pour Me Abdoulaye Wade du Pds pendant qu’Abdou Diouf enregistrait des scores à la soviétique. Ça nous faisait vraiment marrer et nous nous en délections.
Je me demandais comment on pouvait préparer des élections pendant des mois et le jour du scrutin n’avoir la moindre voix dans la majorité des centres.

Inacceptable ! Plus de trente après, la donne n’a pas changé. Des responsables de coalition continuent de sillonner le Sénégal et de mobiliser partout du monde pour récolter des zéro dans des centres même où ils ont des représentants. Incroyable non!

La leçon que l’on peut en tirer est que mobiliser n’est pas toujours gagner. Nombre de responsables politiques se lancent dans la bataille en étant conscients que c’est perdu d’avance, mais ils y vont quand même. Ils entretinnent de faux espoirs alors qu’il n’y croient même pas. C’est de l’hypocrisie politique, qui continue d’étendre ses tentacules. Et elle a de beaux jours dans notre pays où même les chats et les coqs peuvent se permettre de former un parti ou une coalition.

C’est pareil aussi pour ces ténors de la sphère politique qui mobilisent de gros moyens, mènent une campagne en grandes pompes et qui, à l’arrivée, ne peuvent même pas gagner dans leur propre bureau de vote ou leur centre de vote. Paradoxal pour quelqu’un qui veut représenter le peuple ou diriger le pays.

Ces loosers doivent se remettre en question et pourquoi pas penser à une retraite politique anticipée. Tout le monde ne s’en porterait que mieux.

Samba Oumar Fall – Journaliste

Nombre de Vues | 830 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.