hivernage: la terreur des foudres s’invite à Dakar

- Publicité -

Après les innondations, c’est au tour des foudres d’étaler leur terreur dans Dakar. La capitale sénégalaise, en plus de s’inonder à des endroits, voit sa quiétude remise en cause par les foudres. Ces dernières ont fait assez de victimes depuis le début de l’hivernage, pour alerter la sensibilité des populations.

Avec « déjà une vingtaine de morts foudroyés », comme le souligne Vox Populi, la foudre a fini de montrer à quel point sa force de frappe est destructrice. Selon ce qutidien, parmi les victimes, on enregistre « 9 décès à Dakar en moins d’un mois, une dizaine à l’intérieur du pays »

On n’hésite pas à parler de psychose, à Dakar. Comment ne pas s’effrayer de l’agression de ce phénomène, vu sa répétition qui cause un nombre croissant de victimes? « A Sacré-Cœur, un jeune a été foudroyé en plein match de football tandis qu’aux Parcelles-Assainies, un jeune garçon de 20 ans a été tué sur la plage, selon le quotidien Source A qui s’interroge : « Le Sénégal dispose-t-il de paratonnerres » ?

Mourir foudroyé est une expression dont les habitants de Dakar n’avaient pas encore fait l’expérience. Mais, avec cet hivernage, c’est en pleine face que la foudre attaque cette ville. A cet effet, Enquete révèle: « après des victimes récentes en pleine mer et à Tivaouane Peulh, la foudre a tué deux personnes dans des communes de Dakar. » Ainsi, l’installation de paratonnerres aussi bien à l’intérieur du pays qu’à Dakar se révèle plus que nésessaire pour mettre les populations à l’abri.

 

laviesenegalaise.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.