Histoire Générale du Sénégal – la commission de rédaction reconnait ses erreurs sur le Fouta et promet de corriger

- Publicité -

A la date du 7 Octobre 2019, laviesenegalaise.com publiait un article dans lequel Aliou Koumé, agent administratif, relevait des erreurs lors de sa lecture de l’ouvrage Histoire Générale du Sénégal. Des incohérences de l’histoire sur la vie  de War Diabi Ndiaye, son règne et son époque. Par courriel, M. Koumé a alerté la commission, qui selon lui a reconnu ses erreurs et a promis de rectifier le tir, ainsi que le confie l’agent administratif à laviesenegalaise.com

Dans sa réponse au courriel d’alerte produit par Aliou Koumé, la commission rassure que « des arrêtas vont être envoyés pour les volumes en circulation », avant de remercier le lanceur d’alerte pour la remarque de taille qu’il avait faite, quelques jours auparavant.

 

Pour rappel, certaines erreurs relevées par Aliou Koumé se retrouvent à la page 589 du tome 3, volume 1/A. On y dit : “Et au Fouta, les Saafi ont eu un roi du nom de War Diabi Ndiaye (dernier roi des Saafi, entre 1770 et 1776)…, raconte avec passion Pascal Déthié Ndione”. Mais, le jeune lecteur ne partage pas ce récit. Car, selon lui, War Diabi n’était pas le roi des Saafi mais plutôt de la dynastie des Mannas qui s’est installée après celle des Dia Ogo. Ce qui suppose une première erreur, relative à l’appartenance de War Diabi Ndiaye.

 

A l’en croire, War Diabi était aussi le premier roi à embrasser l’islam au Sénégal au 11e siècle. Poursuivant, Aliou Koumé d’étayer : entre 1770 et 1776, c’était la période du renversement du dernier Satigui issu de la dynastie des Deeniyaŋkooɓe (fondée par Koli Tengella) par le ” parti maraboutique” dirigé par Ceerno Souleymani Baal, avec la fameuse révolution des Toroodo.

Ainsi, il en déduit : comment un homme qui a embrassé l’Islam au 11e siècle peut-il être le roi entre 1770 et 1776 ? D’où, une erreur chronologique manifeste.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.