Grève illimitée à l’Université Alioune Diop de Bambey : À quand le MESRI va-t-il réagir ?

Les étudiants de l’Université Alioune Diop de Bambey sont en grève depuis le 12 avril dernier pour revendiquer de meilleures conditions d’études. Face à l’inertie du Ministère de l’Enseignement supérieur de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), les étudiants sont de plus en plus gagnés par l’incertitude.


La grève décrétée à l’Université Alioune Diop de Bambey tire en longueur. Le Ministère de l’Enseignement supérieur ne réagit pas. En novembre dernier, période à laquelle les mouvements d’humeur ont débuté, les étudiants avaient tenu une marche de Bambey à Thiès pour gagner Dakar, plus précisément les locaux du Ministère de l’Enseignement supérieur de la Recherche et de l’Innovation (MESRI). Une fois dans la capitale du rail, les étudiants, qui marchaient sans assistance (ambulance, restauration, eau), ont reçu le message des autorités rectorales leur invitant à revenir sur Bambey pour s’ouvrir à des solutions.
A l’époque, le MESRI avait réagi en déclarant publiquement qu’il a construit deux amphithéâtres à L’UAB. Une information que  les étudiants ont catégoriquement nié. Invitant à travers un communiqué, le ministre Cheikh Oumar Hann à prouver l’existence d’amphithéâtres nouvellement construites à Bambey. Les étudiants avaient juré de surseoir à toutes leurs revendications, d’ordre social comme pédagogique, si le Ministre arrivait à le prouver. Ce qui n’a pas été fait jusque-là.

Ainsi, le 24 Mars 2021, la coordination des étudiants de l’Université Alioune Diop de Bambey avaient déposé un préavis de grève pour rappeler aux autorités leurs difficiles conditions de vie et d’études. Sans que ces dernières ne réagissent.
Las d’attendre, les étudiants ont décrété, depuis le 12 avril dernier, une grève pédagogique et des journées sans tickets pour une durée illimitée. Depuis lors, les étudiants sont en vacances sous les yeux indifférents des autorités internes à savoir le rectorat et le CROUS.

Du côté du Ministère de tutelle, aucune forme de solution n’est à ce jour entamée. Du moins, à notre niveau d’information. Cela inquiète déjà les étudiants.

Cependant, ils maintiennent toujours leurs revendications à savoir le démarrage des travaux de construction des amphithéâtres, la reprise du processus de sélection en master, la réfection des locaux de la faculté de Médecine, l’achèvement des travaux de construction du forage, le démarrage des travaux de construction du deuxième restaurant du Campus 1, l’achèvement des travaux d’aménagement d’espaces publics, l’achèvement de l’équipement des grandes salles et la proposition de solutions transitoires pour les grands effectifs.

    ■ Abou Kane Dia – laviesenegalaise.com

 1,288 Vues

1 Commentaire
  1. […] Abou Kane Dia – laviesenegalaise.com, 24 avril […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.