Grève de la faim d’enseignants qui se disent victimes de « recrutements clientélistes »

« Une grève de la faim vient de commencer au siège du Frapp. Cette grève de la faim est observée par les enseignants qui ont fait entre 02 et 05 ans dans les classes passerelles. Ils sont 210 enseignants des classes passerelles, selon Liberation.
Selon le Secrétariat exécutif national du Frapp, ces enseignants devaient être inclus dans le recrutement des 5.000 enseignants, mais, le ministère n’en a recruté que 29. Les 181 autres enseignants n’ont pas été recrutés car le ministre du président Macky Sall a donné leur place aux enfants et neveux de la clientèle politique de l’Apr (parti du président de la République.
C’est pourquoi, 5 parmi eux ont commencé une grève de la faim illimitée. Toutes les 12h de temps, le nombre de grévistes de la faim augmentera.
Dans d’autres localités du Sénégal, des grèves vont bientôt démarrer.
Qui sont les cinq premiers grévistes de la faim?
– Aminata Sylla, IEF Goudiry, enseignante depuis 04 ans, actuellement en poste à Toumbouguel
– Mama Konté, IEF Sedhiou, Enseignante depuis 02 ans et actuellement en poste à Toubacouta
– Demba Guèye, enseignant depuis 03 ans et actuellement en poste à Missirah Kouthiam
– Adama Dramé, IEF Koungheul, enseignant depuis 03 ans. Actuellement en poste à Keur Ndémé.
– Cheikh Oumar Cissokho, IEF Birkelane, enseignant depuis 3 ans. Actuellement en poste à Keur Ngatta.
Ayant servi l’Etat et le peuple Sénégalais pendant toutes ces années, l’Etat recrute des clientèles politiques à leur place. D
Le FRAPP demande à l’Etat du Sénégal de corriger cette injustice et de remettre dans leur droit ces «vaillants 181 enseignants» dont les places veulent être «volées par des politiciens».

 2,568 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.