Une fusillade aux Etats-Unis dans un club gay à Orlando, en Floride, fait 20 morts (mis à jour)

Une fusillade aux Etats-Unis dans un club gay à OrlandoUne fusillade a éclaté au Pulse, une boîte de nuit d’Orlando (Floride), ont rapporté plusieurs médias ce dimanche 12 juin. En début de matinée (heure locale), la police a annoncé que le tireur retranché avait été tué et qu’il pourrait y avoir de nombreuses victimes.

Les forces de l’ordre ont plus tard communiqué un bilan d’une vingtaine de morts. Par ailleurs, le FBI a décidé d’ouvrir une enquête pour “acte de terrorisme” et a indiqué que le suspect pourrait avoir “un penchant” pour le terrorisme islamiste.

Une centaine de personnes se trouvaient à l’intérieur de cette boîte de nuit fréquentée par la communauté gay lorsque les premiers coups de feu ont éclaté, vers 2h du matin, selon les témoignages.

Nouveau bilan de la fusillade : 50 morts, 53 blessés

Cinquante personnes ont été tuées lors d’une fusillade dans une discothèque gaie à Orlando, en Floride, a révélé la police. Les autorités ont affirmé qu’il s’agit d’un « acte de terrorisme intérieur ».

La police d’Orlando a mentionné qu’au moins 53 personnes ont également été hospitalisées. « Nous pouvons confirmer qu’il y a de nombreuses victimes », a déclaré Ron Harper, du FBI, lors d’un point de presse tôt dimanche. Plus de 300 personnes se trouvaient dans la discothèque au moment de la fusillade; les policiers disent en avoir sauvé une trentaine.

L’auteur d’une fusillade a été identifié par les autorités comme étant Omar Mateen, un citoyen américain d’origine afghane dans la vingtaine. Ses parents seraient d’origine afghane.

Sur sa page Facebook, la discothèque Pulse Orlando a publié un message vers 2 h, heure locale, prévenant ses clients : « Sortez tous et courez! »

Selon le FBI, un homme a ouvert le feu dans la discothèque. Un policier qui travaillait comme agent de sécurité à l’établissement a alors échangé des tirs avec le suspect.

Vers 5 h, heure locale, le groupe d’intervention tactique (SWAT) a finalement décidé de donner l’assaut parce que l’homme tenait un nombre indéterminé d’otages. La police a également mentionné avoir procédé à une « explosion contrôlée » devant le club afin de pouvoir secourir les personnes à l’intérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.