Front Unitaire des Syndicats : Haro sur le Gouvernement

Le front social sénégalais est plus que jamais agité. Les syndicats d’enseignants, notamment le Saes, le Cusems et le Grand cadre entendent mettre sur pied un grand front unitaire pour amener le gouvernement à respecter tous les accords signés. Ainsi, Selon Sud Quotidien, ils inviteront dans les prochains jours, les autres organisations syndicales de la santé, des collectivités locales, de la justice Sytjus, à venir agrandir les rangs.

Les syndicats d’enseignants, notamment le Cusems, le Grand cadre et le Saes ont décidé d’observer, à partir d’aujourd’hui, mardi 1er mars, un débrayage à 9 heures, suivi d’une assemblée générale, demain, mercredi. Une grève totale sera observée le vendredi 11 mars qui sera suivie d’un grand rassemblement de tous les enseignants rapporte le journal.

Pour ce qui est du rassemblement, Mamadou Lamine Dianté, Abdoulaye Ndoye et Seydi Ababacar Ndiaye ne comptent pas y aller seuls. Ils ont décidé, selon le premier cité, de tenir ce rassemblement avec leurs camarades des autres organisations syndicales de la santé, des collectivités locales et du Sytjus. L’objectif est d’amener le Gouvernement au respect de tous les accords signés.

En attendant ce grand front unitaire qui se dessine, le secteur de l’éducation devra renouer avec les perturbations, au grand dam des élèves et parents. Ce 1er plan d’actions plongera l’université et les écoles sénégalaises encore dans la tourmente. Le quantum horaire crèvera, à l’heure des évaluations du premier semestre.

Déterminés à en découdre avec les autorités, les syndicats poursuivront, disent-ils, la rétention des notes pour le respect des points inscrits dans le protocole d’accord. Il s’agit de l’alignement des indemnités de logement, la gestion de la carrière des enseignants, la formation diplômante.

Nombre de Vues | 362 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.