Forum sur le développement numérique : l’Artp veut faire de l’e-commerce un levier de croissance

L’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a organisé ce 1er décembre 2022 au King Fahd Palace le forum sur le développement des services à valeur ajoutée (SVA).

Pour cette édition, 5ème du genre, deux importantes thématiques ont été abordées pour mieux cerner les tendances de l’économie digitale « streaming et innovation : au-delà du contenu » et « E-commerce au Sénégal, maturité, perspectives, impact ». « Faire en sorte que le numérique soit un des moteurs essentiels du développement » tel est l’objectif fixé par le Directeur général de l’Artp M. Abdoul Ly pour cette 5ème édition sur le développement des services à valeur ajoutée (SVA).
Abdoul Ly reste convaincu que les fournisseurs de services à valeur ajoutée et les startups constituent aujourd’hui les acteurs majeurs de la mutation de l’écosystème numérique avec la fourniture d’offres de services de plus en plus innovants et adaptés aux besoins des consommateurs et des entreprises.


Pour une meilleure prise en charge des acteurs innovants, l’Artp compte mettre en place un cadre de co-régulation proactif, incitatif et efficace. Et pour y arriver, l’Autorité de régulation prévoit de lancer un appel à candidature pour l’accompagnement technique, juridique et financier des startups innovantes.
C’est dans ce sens qu’une stratégie de développement des services numériques par l’Artp a été entamée en 2021 avec une mise en place du cadre juridique sur les services à valeur ajoutée. L’objectif est d’apporter « des solutions aux différentes préoccupations par les acteurs », mais également permettre une promotion des services innovants adaptés aux réalités actuelles et futurs du segment de marché des SVA.


Le département des télécommunications et des postes, dans sa politique de redynamisation des métiers du numérique, compte élaborer un plan d’action avec « identification d’un certain nombre de projets innovants visant à renforcer l’activité des SVA et à prendre en compte les besoins des populations mais également servir de support pour la régulation postale ».

Conscient que les services à valeur ajoutée et les startups portent l’économie numérique et sont les locomotives du développement numérique, le Dg de l’Artp compte appuyer les jeunes startups.

D’ailleurs c’est tout le sens qui est donné à cette rencontre de ce jeudi. « Nous sommes aujourd’hui réunis pour réfléchir avec eux pour voir comment nous pouvons mieux les aider », a-t-il dit en conférence de presse avec les journalistes.
Dans son allocation, le représentant du ministère des télécommunications et des postes, M. Siby, a informé que son département a soumis une « loi innovante » (sur les prix et la protection du consommateur) pour l’adaptation de la législation économique pour le développement du secteur des télécommunications, relativement à l’évolution du marché mais aussi aux pratiques nouvelles notamment le commerce électronique tel que pratiqué dans le pays.
Dans cette nouvelle disposition, la nouvelle loi oblige les fournisseurs et les opérateurs à informer le consommateur pour lui permettre de faire le choix idéal. Elle lui assure également une forme de protection en mettant sur orbite « des pratiques commerciales encadrées, réglementées par la loi ». Dans la foulée, le représentant du ministre informe que la loi renforce les associations de consommateurs en définissant de nouvelles règles, mais surtout en leur permettant d’«ester en justice pour défendre leur intérêt, mais également de prétendre en cas de fautes à des réparations ».
L’évènement a enregistré la présence des représentants du gouvernement, les institutions de régulation, les fournisseurs de services à valeur ajoutée, entre autres acteurs majeurs du numérique.


Ibrahima NGOM – laviesenegalaise.com

Nombre de Vues | 1,512 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.