Ageroute_Seneweb_1000x250px

Flotte Air Sénégal : le Ministre Doudou Ka annonce la réception prochaine de deux avions Airbus A220

Dakar 14 novembre 2022 – Lors de la cérémonie du lancement du programme d’accélération du Marché unique pour le Transport aérien en Afrique (MUTAA) ce lundi 14 novembre 2022 au King Fahd Palace (Dakar), le ministre des Transports aériens et du Développement des Infrastructures aéroportuaires, Doudou Ka, a fait le point sur la compagnie aérienne Air Sénégal.

Doudou Ka a annoncé la réception de deux Airbus A220 en fin décembre prochain. Ce qui va à coup sûr, renforcer la flotte de la compagnie nationale Sénégalaise. Profitant de la cérémonie commémorative de la Déclaration de Yamoussoukro sur l’accès aux marchés du transport aérien, le ministre en charge de ce secteur au Sénégal, Doudou Ka a loué les avancées “significatives” de la compagnie aérienne Air Sénégal après trois ans d’activités.Doudou Ka annonce la réception prochaine de deux avions Airbus A220
«Air Sénégal est partie de 300 mille passagers en 2019 à plus de 800 mille passagers cette année-ci. Egalement, de 3 milliards de chiffre d’affaires en 2018, on est passé à 110 milliards de chiffre d’affaires en 2022. Et ce, en trois ans d’activités seulement», informe-t-il non sans dire que cette compagnie est dans une phase de construction et de croissance.
Selon le ministre, avec des experts internationaux, il a été mis en place un plan de redressement qui permet de mieux maîtriser sa croissance. D’après le ministre, la création de Air Sénégal est un projet phare du gouvernement du Sénégal.

«Lors du Conseil présidentiel du 28 octobre dernier, le Chef de l’Etat a pris un certain nombre de décisions pour accompagner ce plan stratégique. Nous voulons non seulement maîtriser les finances mais aussi aller vers une compétitivité, redorer l’image de la compagnie et renforcer ses performances opérationnelles», a ajouté M. Doudou Ka.
A l’en croire, Air Sénégal est un patrimoine national avec une flotte de 10 avions et l’Etat va continuer à l’accompagner.

Revenant sur l’importance de la MUTAA, il a fait savoir que le transport aérien est un des plus grands instruments d’intégration, de notre commun vouloir d’une intégration africaine. Il s’explique : «Ce secteur est un grand vecteur de développement économique et social non négligeable. Aujourd’hui le Sénégal abrite le siège de la Commission africaine de l’Aviation civile (CAFAC) à l’occasion du 23ème anniversaire de la Déclaration de Yamoussoukro. Cette cérémonie commémorative matérialise l’intention des Etats de construire un marché unique». Poursuivant, il souligne que le transport aérien africain représente à peu près 2% de celui mondial. « Rien que les Etats-Unis dépassent largement ce volume de trafic africain. Alors que les États-Unis font quatre fois moins que la population de l’Afrique. Cela veut dire qu’il y a un potentiel de croissance », analyse-t-il, tout précisant que conscients de ce fait, les Chefs d’Etats africains ont signé en 2015 un accord pour booster le transport aérien en Afrique. Mais, «le défi de la mise en œuvre nécessite une coalition d’acteurs et une volonté des Etats et des ministres en charge de l’aviation civile d’aller vers ce marché unique. On est en négociation avec le Cap-Vert pour des routes aériennes communes. C’est uniquement en mutualisant nos efforts qu’on pourra concurrencer les mastodontes internationaux», conclue-t-il.

Pape Faye – laviesenegalaise.com

Nombre de Vues | 1,110 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.