Financements de l’ANPEJ : la Jeunesse de Saint Louis dénonce les lenteurs du processus

La Jeunesse de Saint Louis dénonce les lenteurs du processus de financement des jeunes porteurs e projets dans les trois départements de la circonscription régionale : Saint Louis, Dagana et Podor.

Dans un communiqué parvenu à laviesengalaise.com, le Conseil Régional de la Jeunesse de Saint-Louis note  que “Cela fait 04 mois et une semaine que les 155 jeunes porteurs de projets sélectionnés des départements de Saint-Louis, Dagana et Podor n’ont pas encore reçu  leurs financements pour un montant global de 150 millions de francs CFA, au terme d’un processus fastidieux”. Rappelant que, lors de la cérémonie d’ouverture des semaines régionales de la jeunesse le 31 Mars passé, le Ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne, en l’occurrence Monsieur Mame Mbaye NIANG, avait remis à ces derniers des spécimens de financements.

Mais, jusqu’à présent ces jeunes porteurs de projet ayant l’espoir de frayer leurs chemins hors du chômage et de la pauvreté à travers ces financements tardent à recevoir les fonds qui leurs étaient destinés afin de pouvoir démarrer leurs activités conformément aux instructions du Chef de l’État qui a fait de la promotion de l’auto-emploi un axe majeur de sa politique de jeunesse.
À cet effet, “le Conseil Régional de la Jeunesse de Saint-Louis dénonce avec fermeté ce retard noté et interpelle le Ministre de la Jeunesse, Monsieur Mame Mbaye NIANG et Monsieur Amadou Lamine DIENG, Directeur Général de l’ANPEJ (Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes), afin qu’ils prennent toutes les dispositions pour débloquer cette scandaleuse situation”.
Dans leur texte, la jeunesse invite les autorités compétentes en la matière à accélérer la cadence et à décaisser les fonds, avant qu’elle ne passe à la vitesse supérieure en descendant  dans les rues de l’ancienne capitale de l’AOF, mais  également boycotter les activités du Ministère de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne et de l’ANPEJ sur l’étendue du territoire régional.
Selon le conseil régional de la jeunesse de Saint Louis, cette situation est à même de décourager certains de leurs pairs qui n’ont pas encore sollicité les services de l’ANPEJ.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.