Financement d’un atelier sur l’éducation : Silèye Gorbal Sy accusé de détournement

Iday accuse Silèye Gorbal Sy et son frère d’avoir détourné un financement de près de 4 millions de francs destiné à l’organisation d’un atelier sous régional sur l’éducation en mars 2015. Constatant que les personnes incriminées peinent à rembourser cette somme, l’Ong interpelle le Président Macky Sall pour rentrer dans ses fonds.Silèye Gorbal Sy

Président de la Coalition nationale éducation pour tous (Cnept), Silèye Gorbal Sy et son frère, Bocar Gorbal Sy, sont dans de beaux draps. En fait, ils sont accusés par l’Ong Iday de détournement de fonds qui visaient l’organisation à Dakar d’un atelier régional sur l’éducation pour tous rassemblant les représentants de 11 pays membres du réseau Iday en Afrique de l’Ouest et Centrale. Dans une circulaire adressée au président de la République, Macky Sall, et dont Le Quotidien a eu copie, l’Ong international retrace l’historique de cette affaire : «Le réseau Iday qui lutte pour une éducation de base de qualité pour tous en Afrique, y compris au Sénégal à travers la Coalition nationale pour l’éducation pour tous (Cnept), a été victime de détournements de fonds par des ressortissants (du) pays. En mars 2015, nous avions versé 6 100 € (Ndlr : près de 4 millions de F Cfa) au profit de la Cnept. Malheu­reusement, cette somme a été détournée par M. Silèye Gorbal Sy, alors président de la Cnept, afin de payer certaines dettes privées et ce, avec la participation de son frère M. Bocar Gorbal Sy.»

Selon Jean-Jacques Schul, président de Iday-international, les frères Sy «ont reconnu que ces fonds avaient été retirés illégalement et devaient être restitués au plus vite à notre association». Raison pour laquelle, ajoute-t-il, «ils ont promis de rembourser cette dette d’abord d’ici mi-septembre 2015, puis ont demandé un sursis jusqu’à fin octobre 2015. M. Bocar Gorbal Sy a signé une lettre d’engagement de remboursement en ce sens». Toutefois, le remboursement ne se serait pas fait dans les règles. «Nous n’avons à ce jour été remboursés que de la somme de 1 387,17 €», se désole Iday qui dit «avoir grand besoin des fonds détournés pour mener à bien (ses) actions». Afin d’obtenir gain de cause, l’Ong s’en remet à l’arbitrage du chef de l’Etat sénégalais. «Nous vous serions des plus reconnaissants de bien vouloir nous indiquer ce que vous pensez de ce genre de prélèvement abusif de fonds destinés à une action de développement, et comment nous pouvons intervenir pour récupérer la somme subtilisée injustement», lit-on dans le document.

Silèye Gorbal Sy nie tout détournement de fonds : «L’atelier a été organisé en mai 2015»

Joint hier par téléphone, le président de la Coalition nationale pour l’éducation pour tous (Cnept) rejette les accusations de l’Ong Iday. D’après Silèye Gorbal Sy, l’atelier en question «a bel et bien eu lieu en mai 2015». Passablement énervé, M. Sy ajoute : «L’argent n’a jamais été détourné parce que la rencontre a été organisée. On ne peut pas parler de détournement. Ce n’est pas moi qui l’avait organisé, mais d’autres membres de l’organisation.» Selon l’accusation, M. Gorbal Sy aurait avoué le détournement en commençant à rembourser les 4 millions. «Faux ! Comment peut-on rembourser cet argent alors que l’atelier a pu avoir lieu ? C’est une contrevérité que de dire que j’ai reconnu avoir détourné l’argent», rétorque le président de la Cnept qui dit détenir les rapports dudit atelier. En réplique, il accuse des «gens tapis dans l’ombre qui essaient de ternir (son) image». «Je viens à l’instant de recevoir d’autres financements de la part de Iday. Comment peut-on m’accuser de détournement de fonds et me donner d’autres financements ?», conclut M. Sy.

Babacar Guèye DIOP – Le Quotidien

Nombre de Vues | 540 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.