Essai revu et corrigé – Mandiaye Gaye revient sur la “Problématique de la Citoyenneté au Sénégal”

Neuf ans après la parution de son premier Essai, la “Problématique de la Citoyenneté au Sénégal” est toujours d’actualité. Ainsi, elle reste la préoccupation majeure de l’auteur Mandiaye Gaye.

Les années 2000 révélèrent le côté factice et superficiel de la citoyenneté au Sénégal. Effectivement, l’attitude du Sénégalais interpelle les consciences. Pourquoi, après plusieurs décennies de lutte, d’engagement et d’implication d’une bonne partie des élites, la citoyenneté reste-t-elle une idée sans véritable contenu, sur le plan concret ?
Dans cette Nouvelle édition revue et corrigée, l’écrivain Mandiaye Gaye qui “se présente volontiers comme un autodidacte dont l’histoire individuelle est portée par ses engagements dans la lutte anticoloniale, puis contre le régime néocolonial qui lui a succédé après les indépendances. Il connut la prison et la clandestinité qui ont forgé en lui un patriotisme toujours renouvelé au gré des luttes inlassables pour un Sénégal libre et démocratique. À présent chroniqueur, il évoque les problématiques portant sur des questions sociales et d’actualité politique au Sénégal et en Afrique.

Cet Essai dont il annonce la sortie prochaine est selon lui son dernier ouvrage qui paraîtra officiellement le 18 mars 2020 et en vente le même jour.

C’est l’historienne Penda Mbow qui a signé la Préface de l’oeuvre.

“Il faut admettre que nous vivons une véritable période de relâchement qu’on peut facilement imputer à la crise multidimensionnelle, à la mal gouvernance mais aussi à l’énorme déception découlant de la gestion du pouvoir par Wade. La personnalisation et la patrimonialisation du pouvoir ont fini par réduire la République à une véritable caricature. Ces années 2000 révélèrent le côté factice et superficiel de la citoyenneté au Sénégal. Effectivement, l’attitude du Sénégalais interpelle les consciences. Pourquoi après plusieurs décennies de lutte, d’engagement et d’implication d’une bonne partie des élites, la citoyenneté reste-t-elle une idée sans véritable contenu, sur le plan concret? Pourquoi l’école, l’armée, les institutions républicaines par excellence, n’arrivent-elles pas à ancrer l’idée de République et à créer les conditions d’une citoyenneté égalitaire pour les jeunes et les femmes? »
Autant de questions que l’auteur tente sûrement d’apporter des réponses.

[pdf-embedder url=”https://www.laviesenegalaise.com/wp-content/uploads/2020/03/4531-couv.pdf” title=”Livre Problématique de la Citoyenneté au Sénégal”]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.