Ageroute_Seneweb_1000x250px

ESPAGNE : L’Apr dans la tourmente à cause du coordonnateur de la DSE

« Le vraisemblable est un piège que le mensonge tend à la vérité », ceci, les militants de l’APR/Yaakaar de l’Espagne ne le démentiront jamais. Et pour cause, depuis l’élection de son Excellence le Président Macky SALL en 2012, le coordonnateur de la DSE, Mouctar Belal BA use de tous les subterfuges allant de mensonges, tricheries, calomnies et d’autres manies pour diviser les uns et les autres rien que pour rester à la tête. Combien de fois ces vaillants militants ont fait des alertes sans aucune réaction de la part de nos responsables à qui on a fait croire que nous sommes divisés? Il n’en est rien, nous avons un problème et un seul, c’est Mouctar Belal BA.

APR Espagne 1
Nous demandons à son Excellence Monsieur Macky SALL, secrétaire général d’envoyer un superviseur ici en Espagne pour que nous nous retrouvions en Assemblée générale extraordinaire dans le seul but d’éclaircir les zones d’ombre. Nous sommes unis, il n’y a pas d’antagonisme entre les coordonnateurs. Le problème, notre problème, c’est Mouctar Belal BA et tant qu’il est là il en sera ainsi car l’homme n’est pas sincère dans ses relations et est d’une fausseté à nulle autre pareille.
La triche est son cheval de bataille et malheureusement, la triche est l’ennemie des lois et de la logique des choses et produit dans toutes les entités où elle brille, la tyrannie, l’oppression, la haine et le manque de respect, conduisant à des découragements, des démissions, des scissions et des abandons.
Le voilà encore, cette fois en ce référendum de ce 20 Mars, encore un coup de gueule servi à tous les vaillants militants pour encore mieux les diviser. Ce 03 Mars 2016, Monsieur Alioune Ndaw FALL, Coordonnateur général de toute la Diaspora envoie un mail avec 03 pièces jointes : le décret de convocation du corps électoral, celui de l’organigramme du référendum et les 15 points de la réforme constitutionnelle. En post-scriptum, il écrit : «Veuillez mettre sur place votre comité électoral en attendant que les moyens soient dégagés ».
A notre grande surprise, le 09 Mars au soir, nous recevons un à un l’appelle de notre camarade Codou FALL de Barcelone qui nous signifie qu’elle a était choisie pour l’organisation du référendum sur toute l’étendue de l’Espagne en nous priant de lui envoyer les filiations de nos représentants dans les bureaux de votes. Si certains ont obtempéré pour ne pas frustrer Codou, c’est bien pour faire prévaloir l’intérêt général du parti. Personnellement, j’ai dit à Codou qu’il fallait mettre sur pied un comité électoral composé au moins de 04 ou 05 personnes afin de mieux appréhender certaines situations politiques spécifiques à certaines localités comme Murcia, Almeria, Algesiras, Granada, Malaga et autres et aussi faire un rapport circonstancié de tous les aspects du processus électoral pour pouvoir apporter des solutions aux localités défavorables au parti. Un petit comité électoral vaut mieux qu’une seule personne à la place. Mais Mouctar Belal BA a opéré de la sorte rien que pour nous diviser encore afin de faire prévaloir ses dire, arguant que c’est le Président de la République qui en avait décidé ainsi. Ce que nous n’avions jamais cru.
Au plan administratif, il a préféré encore écarter des Associations légalement constituées pour travailler avec celles dirigées par ses anciennes connaissances pour la plupart naturalisés espagnol. Comme qui dirait que le référendum sénégalais en Espagne a été organisé par des espagnols. Certains de nos compatriotes ont voulu alerter la police mais on les a dissuader préférant sauver l’image de notre pays.
De fait, nous invitons nos responsables à travailler pour mériter nos honneurs afin d’être fiers de nous-mêmes. Des tentatives de division, de chantage dans une arrogance que rien n’explique, voilà le décor politique que Mouctar Belal BA offre aux vaillants sénégalais qui ont contribué à la victoire de son Excellence le Président SALL.
Le retour aux bonnes pratiques d’éducation, de formation, d’information et surtout de concertation pour la renaissance d’un militantisme non pas électoraliste mais plutôt de conviction demeure essentiel pour réussir la rupture dans la gestion de nos instances internes et externes. Nous devons dépasser les pratiques pernicieuses au sein de nos entités et combien dangereuses pour notre unité, nous devons les débusquer ensemble en toute responsabilité et en toute honnêteté en plaçant au cœur de nos actes politiques la VERITE. Il nous faut s’identifier à notre idéologie républicaine : le sens même de notre pratique politique comme de nos décisions doivent être le bien commun, en ce sens, la démocratie doit être au centre de toutes nos structures pour que le triomphe dans nos combats politiques de tous les jours soit notre crédo. Pour cela, il nous faut recomposer notre entité au plus vite pour se mettre au travail car nous perdons du terrain de la manière la plus dangereuse. Ceci aura des répercussions fâcheuses lors de prochaines joutes électorales. Ce moment venu, nous serons tous surpris des résultats mais conscients d’être avertis à temps mais sans réagir.

Que vive l’APR, pour que vive le Sénégal,
Cellule de communication de la Section 2 APR/Almeria/Espagne.

Malick Gueye

Nombre de Vues | 352 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.