EPINGLEE PAR LE RAPPORT DE L’IGE SUR SA GESTION AU CESE, AMINATA TOURE REAGIT ET DEFIE LE REGIME : «Je dénonce une information totalement fausse»

Deux journaux de la place, dans leur parution du jour, ont informé que l’ancienne présidente du CESE aurait été épinglée par un rapport de l’IGE finalisé et remis au président de la République en mai 2022. Une information que la députée non-alignée balaie d’un revers de la main.
Aminata Touré dénonce une “information totalement fausse” ayant pour seul but de « porter atteinte à son honorabilité » et par la même occasion « créer un contre-feu à la gestion scandaleuse des 1000 milliards des fonds Covid », se défend l’ancienne présidente du Conseil économique sociale et environnementale (CESE).
Pour se laver à grande eau, la députée non-alignée à travers un communiqué demande une audition publique collective de l’inspection Générale d’Etat (IGE) durant son magistère, celui de son prédécesseur Mme Aminata Tall et de son successeur M. Idrissa Seck actuellement en poste. « Chacun de nous viendrait avec ses documents comptables en main et se prêterait sans réserve aux questionnements de l’IGE en présence de la presse nationale et internationale et sous l’appréciation des sénégalais », préconise-t-elle.
En attendant cette audition publique, Mme Aminata Touré, candidate déclarée à la présidentielle de février 2024, demande que la lumière soit faite sans délai sur la gestion des 1000 milliards du fonds force Covid19 et que les coupables soient traduits devant la loi.
L’ancienne garde des Sceaux, Ministre de la justice et ancienne Première Ministre n’a pas manqué de mettre en garde ses détracteurs «rien ne saurait me détourner de mon objectif de partager avec mes concitoyens sénégalais ma vision pour un Sénégal meilleur à l’occasion de la prochaine élection présidentielle de février 2024», fulmine-t-elle.

Nombre de Vues | 982 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.