Ageroute_Seneweb_1000x250px

Energie : Le torchon brûle entre Touba Gaz et Lobbou Mame Diarra

Ça sent le gaz entre Lobbou Mame Diarra Bousso et sa concurrente Touba Gaz. A l’origine, des travaux entamés par cette dernière sur l’emprise de la première et qui risquent d’endommager son pipeline. La gendarmerie a été saisie pour éteindre le «feu» avant que «l’incendie» ne se propage.Le torchon brûle entre Touba Gaz et Lobbou Mame Diarra

Lobbou Mame Diarra Bousso (LMDB), un des leaders dans le domaine de la distribution du gaz butane, n’est pas contente de l’empiètement de l’emprise abritant son pipeline par sa concurrente, Touba Gaz. Selon les informations de WalfQuotidien, dans la superficie de la Société africaine de raffinage (Sar), il y aurait une partie qui n’est pas implantée, représentant la forêt. Les pipelines de Lobbou Gaz Mame Diarra passent dans cette zone appelée la forêt à l’intérieur de la Sar pour se connecter sur le sea-line.

D’ailleurs, cette situation pourrait créer une catastrophe, si les travaux de Touba Gaz endommagent le pipeline empiété. Les responsables de Lobbou Mame Diarra ont ainsi saisi la gendarmerie de la zone qui va certainement effectuer une descente sur ledit site pour prévenir tout risque de catastrophe.
Directeur des opérations et projets de Lobbou Gaz Mame Diarra, Cheikh Abdoul Khadre Djité, joint au téléphone par WalfQuotidien, a exposé la genèse du problème. «Nous avons du pipeline qui nous permet de réceptionner du gaz. Ce pipeline longe la route des Industries chimiques du Sénégal (Ics) et passe par la Société africaine de raffinage (Sar). A partir de la Sar, Touba Gaz est en train de faire des travaux sur l’emprise du pipeline. Nos pipelines sont enterrés à un niveau de 1,55 mètre. On ne devait rien installer comme travaux sur l’emprise. Touba Gaz est en train d’installer des balises, ce qu’on appelle support en génie civil pour superposer un pipeline sur le nôtre. Ils ont fini les supports de génie civil et sont en train de réaliser la tuyauterie.
Ce qui crée l’inaccessibilité de notre pipe 1», détaille-t-il. Ce responsable de Lobbou Mame Diarra Bousso réclame, sur ces entrefaites, «l’arrêt immédiat» des travaux et la démolition de ce qui est déjà construit sur l’emprise du pipeline appartenant à son entreprise.
 Ce responsable informe que Lobbou Mame Diarra Bousso a saisi le Groupement professionnel de l’industrie du pétrole au Sénégal (Gpp) «pour information».

Nombre de Vues | 1,099 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.