Eau potable en banlieue dakaroise : Des châteaux d’eau d’un coût de 20 milliards pour juguler les pénuries

Le directeur général de la SONES, Charles Fall, a effectué, hier, une visite des ouvrages hydrauliques en cours de finalisation à Guédiawaye (un château d’eau à Golf Sud, un château d’eau à Ndiarème Limamoulaye) et Malika sur la VDN3 (un réservoir au sol).

Ces infrastructures hydrauliques sont des composantes du projet Keur Momar Sarr 3 (KMS 3). Leur rôle est d’améliorer l’alimentation en eau potable dans la banlieue. Le coût du projet s’élève à 20 milliards de nos francs.


Le directeur général de la société nationale des eaux (Sones) Charles Fall, en compagnie de tous les chefs de projets qui interviennent dans la réalisation de ces travaux ont fait le tour des sites. Le DG de la Sones se dit satisfait de l’état d’avancement des travaux au niveau des sites. «Avec la réalisation de l’ouvrage de KMS3, le problème de l’accès à l’eau potable avait été résolu à Dakar et sa banlieue. Mais il ne s’agissait pas juste de permettre aux populations d’avoir accès à l’eau. Le président de la République a pour ambition de faire en sorte que les populations puissent avoir de l’eau potable mais à tout moment. C’est pourquoi il nous a donné des instructions pour que ces ouvrages soient fonctionnelles», dira-t-il.

C’est la première fois que la banlieue est dotée de château d’eau. Il est construit de telle sorte qu’avec l’explosion démographique, l’eau soit accessible à tous. «C’est pourquoi ces châteaux d’eau ont été construit pour que l’accès à l’eau potable soit un mauvais souvenir pour les populations de la banlieue. L’accès universel à l’eau potable est une priorité et une exigence que nous devons remplir. Car le développement social-économique englobe aussi l’accès à l’eau», promet M. Fall.

Quelques problèmes sont notés dans l’exécution des travaux mais selon le directeur, avec les services techniques ils arrivent à trouver des solutions. «Dans la réalisation de ces ouvrages, ils y a parfois quelques problèmes mais avec les services techniques de l’Etat nous arrivons à trouver des solutions pour qu’ensemble nous puissions mener à bien cette mission que le président Macky Sall nous a confié», se réjouit le directeur général de la Sones.

Nombre de Vues | 910 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.