Du mauvais carburant vendu au Sénégal : Un scandale qui dure depuis des dizaines d’années

Le scandale dure depuis des dizaines d’années. Des multinationales du négoce de produits pétroliers livrent en toute légalité un poison invisible en Afrique. Il s’agit de carburants de basse qualité volontairement mélangés à des produits chimiques à la toxicité bien connue. Il en ressort, selon un rapport d’analyses fait au Sénégal consulté par Source A, un sinistre cocktail de diesel et d’essence extrêmement polluant, émettant de grandes qualités de particules fines et à la teneur en soufre parfois 1 000 fois supérieure aux normes européennes.

Dans certaines stations de la capitale Sénégalaise, le rapport révèle que la teneur en particules par million (ppm) est de 1710 pour le gasoil, soit un taux de soufre 171 fois supérieur à la norme internationale requise, fixée à 10 ppm. Pour l’essence, le taux de soufre est de 16,3 ppm, écrit le journal.

Leurs firmes ne se contentent pas de produire ce « dirty diesel » à quai ou en pleine mer, pour être plus discrètes. Elles l’exportent à bord de leurs tankers les plus vétustes, le distribuent à travers leurs réseaux de stations essence, parfois mis en place à l’issue de négociations opaques avec les dirigeants, de qui elles ont obtenu des parts dans des champs pétroliers et des pipelines.

Nombre de Vues | 249 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.