Discours de fin d’année du Président Macky Sall : « Notre combat n’est pas encore gagné »

En Mars, et au début de la pandémie au Sénégal, le Président de la République avait utilisé une rhétorique guerrière pour parler de la catastrophe sanitaire. Aujourd’hui, dans son discours à la Nation du 31 décembre, le général reste dans le même langage. Même si le Sénégal ne s’en sort pas mal, comparé à beaucoup de pays, Macky Sall considère que « notre combat n’est pas encore gagné ».

Notre combat, dit-il, en tant qu’armée nationale et pas mon combat. Pour dire que le Président reste dans la logique discursive selon laquelle la lutte contre la Covid-19 n’est pas une affaire exclusivement étatique. C’est alors une lutte que tous les Sénégalais, gouvernants et gouvernés la main dans la main, doivent mener. Ainsi, le Président a-t-il rappelé et insisté sur la nécessité de respecter ces mesures qualifiées de « barrières ».

Barrière contre la propagation fulgurante du coronavirus. Car, faut-il le rappeler, le Sénégal a atteint un nombre records de décès liés à la Covid-19. Huit (8) Sénégalais en soin dans les hôpitaux ont en effet perdu la vie, en ce dernier jour de décembre de la macabre année 2020. Le pire pour la fin, est-on tenté de dire…


MOUSSA SECK – laviesenegalaise.com

 24 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.