Des Financements d’un montant de plus de 400 millions FCFA disponibles pour les projets visant à améliorer la Santé des femmes et des enfants au Sénégal

Le West Africa Trade & Investment Hub, financé par l’USAID, est à la recherche de partenaires du secteur privé qui peuvent aider à réduire les décès d’enfants et de mères, protéger les communautés contre les maladies infectieuses et contribuer à une génération sans VIH/sida, annonce un communiqué parvenu à laviesenegalaise.com. Les organisations à but non lucratif, les entreprises privées, les ONG au Sénégal sont invitées à postuler et chaque partenaire potentiel recevra entre 100 000 et 500 000 dollars. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 24 décembre 2021 à 17h l’heure de l’Afrique de l’Ouest.

Pour répondre au besoin urgent d’améliorer la santé des femmes et des enfants au Sénégal, l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), à travers le West Africa Trade & Investment Hub (Trade Hub), offre des subventions de co-investissement jusqu’à à 500 000 $ pour les entreprises privées et les organisations non gouvernementales qui offrent des solutions de soins de santé créatives et innovantes, lit-on dans le texte.

Pour bénéficier d’un financement, les candidats doivent relever les défis liés à l’amélioration de la santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile et adolescente au Sénégal. Dans le cadre de sa mission, l’USAID aide le secteur de la santé publique du Sénégal à améliorer le système de santé du pays, et il y a eu une amélioration impressionnante de plusieurs indicateurs de l’état de santé. Mais ces gains restent à la fois fragiles et inégaux, avec une variation substantielle des résultats de santé géographiquement, ainsi qu’en fonction de l’âge et du sexe.

Aujourd’hui, le Trade Hub, financé par l’USAID recherche des partenaires du secteur privé qui peuvent aider à réduire la mortalité infantile et maternelle, protéger les communautés contre les maladies infectieuses et contribuer à une génération sans VIH/SIDA.

«En tirant parti des connaissances, des ressources et de l’ingéniosité des partenaires du secteur privé, nous pouvons contribuer à fournir des solutions à long terme pour améliorer la santé des femmes et des enfants au Sénégal », a déclaré Etienne Chia-ah, responsable des partenariats public-privé pour le Trade Hub.

Avec environ 720 000 $ soit un peu plus de 400 millions de francs CFA de financement de co-investissement disponible, le Centre pour le Commerce peut fournir à chaque partenaire potentiel entre 100 000 $ (environ 60 millions de francs CFA) et 500 000 $ soit plus de 290 millions FCFA, selon toujours la source.

Pour bénéficier des fonds, les partenaires potentiels de co-investissement doivent proposer des projets de croissance commerciale innovants dans trois domaines : augmenter le volume et la gamme de médicaments génériques essentiels pour la santé maternelle, infantile et adolescente, produits localement, disponibles sur le marché sénégalais ; accroître la portée géographique de la prestation de services reproductive, maternelle, néonatale, infantile et adolescente santé par le biais des télécommunications et de l’accès électronique à distance ; et de nouvelles idées pour améliorer et augmenter les services ou les résultats de la reproductive, maternelle, néonatale, infantile et adolescente.

Nombre de Vues | 1,416 Fois |

Commentez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.