Démarrage des opérations de commercialisation de l’arachide à Diourbel

Les opérations de commercialisation de l’arachide ont démarré jeudi à l’usine de la SONACOS (Société nationale de commercialisation des oléagineux du Sénégal) de Diourbel (centre), avec l’ambition de collecter 50 mille tonnes de graines de coque pour la campagne 2021-2022, a appris l’APS de son directeur, Mamadou Bamba Diouf.

‘’La campagne de commercialisation arachidière est effective à Diourbel. J’ai 53 camions en attente devant la porte. On a commencé le déchargement et actuellement, je suis sur un rythme de réception de 600 tonnes par jour’’, a-t-il indiqué, dans un entretien avec l’APS.

Il a précisé que l’usine de Diourbel dispose de huit aires de stockage des graines (appelés communément Seco) de 9000 tonnes chacune, pour une capacité de stockage de 72.000 tonnes de graines de coque. ‘’Cette année, nous espérons pouvoir collecter 40.000 à 50.000 tonnes’’, a-t-il souligné.

Mamadou Bamba Diouf a assuré que toutes les dispositions sont prises pour un bon déroulement de la campagne arachidière. Il pense qu’il pourra, en fonction de l’arrivée des graines, augmenter le personnel dédié à leur déchargement, au nombre actuellement de 124 agents, pour éviter les attentes.

Il a rappelé que la SONACOS avait mis 300 tonnes de semences à la disposition d’opérateurs et de GIE qui en ont anticipé le remboursement.

Il confie que pour une plus grande célérité des opérations, il a donné des instructions pour l’ouverture d’autres points de collecte dans la zone. ‘’On a 25 points de collecte qu’on doit ouvrir. Onze sont déjà ouverts, mais cinq (Mbar, Ndiéné-Lagane, Ouadiour, Ndoulo, Ndionaye) sont déjà opérationnels, financés et doivent commencer à acheter des graines’’, a-t-il expliqué.

Il se réjouit de ce que la SONACOS a proposé ’’un prix très favorable’’ pour les opérateurs cette année. ‘’Cette année aussi, le prix planché est fixé de 250 FCFA, mais la SONACOS, il est à 296,5 FCFA. Vous voyez qu’on est attractif. Ils [les opérateurs] viennent parce que ce qu’on leur a proposé est intéressant’’, a expliqué Mamadou Bamba Diouf.

Il a aussi signalé que ‘’beaucoup de corrections ont été apportées pour un paiement rapide des chèques’’. Il assure qu’’’avec le système actuel, il n’y a plus de risque de se retrouver avec des bons impayés’’.

‘’Je ne dispose pas de tous les fonds. Au fur et à mesure, je reçois des virements de 2 milliards en fonction des réceptions. Si je réceptionne 2 mille tonnes, c’est autour de 600 millions FCFA à payer’’, a-t-il précisé.

La commercialisation de l’arachide a démarrage ce jeudi sur toute l’étendue du territoire national. Le gouvernement a fixé 250 francs CFA le kilogramme le prix plancher au producteur.

Mercredi, le président de la République a rappelé au gouvernement ‘’l’impératif d’assurer un bon déroulement de la campagne de commercialisation des produits agricoles (l’arachide surtout), sur l’étendue du territoire national’’.

Une bonne partie de la production arachidière sénégalaise est exportée depuis 2014 vers la Chine.

Nombre de Vues | 2,399 Fois |

Commentez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.