Déficit de lits : L’hôpital Fann contraint de renvoyer des patients atteints d’AVC

« L’Hôpital Fann est confronté à une situation critique où le service neurologique se trouve débordé par l’afflux de patients souffrant d’AVC ».
Le Dr. Serigne Abdou Aziz Fall, responsable de l’unité des soins intensifs, tire la sonnette d’alarme en soulignant que « seuls 30 lits sont disponibles pour accueillir ces patients ». Malheureusement, cette limitation conduit à des renvois de malades qui auraient dû être hospitalisés.
Dans ses propos, Dr. Fall exprime sa frustration en expliquant que ces 30 lits sont destinés à toutes les infections neurologiques, ce qui contraint le service à libérer des patients atteints d’AVC faute de place. La surveillante du service de neurologie, madame Aw, confirme cette réalité en soulignant que lors de la consultation externe, les patients sont vus par un médecin puis dirigés vers une salle d’observation. Cependant, cette salle ne dispose que de 2 lits pour accueillir les urgences, ce qui ne répond pas aux besoins croissants des patients.
Avec PressAfrik

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.