De nombreux Sénégalais se mobilisent et apporte leur soutien au peuple palestinien

De nombreux manifestants ont exprimé leur soutien au peuple palestinien et leur attachement à la mosquée Al Aqsâ, vendredi après-midi à Dakar, à l’appel de quarante-trois mouvements et associations islamiques.

L’esplanade de la Place de la Nation a refusé du monde à cette occasion. Sur place, des jeunes, des femmes et des hommes de tout âge, brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire ’’Free Palestine’’, ’’A bas Israël’’, ’’Israël est un Etat terroriste’’, entre autres.

Tous dénonçaient ’’les agressions d’Israël contre le peuple palestinien’’.

Au milieu de cette mobilisation flottaient les drapeaux sénégalais et palestinien. Des manifestants criaient à haute voix ’’Allahou Akbar’’, ’’Al-Aqsâ’’, ’’Il n’y a de Dieu qu’Allah’’.

Depuis plus de dix jours, l’armée israélienne mène une guerre contre le peuple palestinien, a dénoncé le président de l’ONG Jamra, Mame Makhtar Guèye

Face à une telle situation, il estime que ’’le devoir légal et légitime exige à toute l’humanité, notamment les musulmans, de soutenir le peuple palestinien au nom du respect de la dignité humaine’’.

Il a jugé le communiqué de l’Etat de Sénégal « timide et complaisant », invitant le président Macky Sall à ’’apporter son soutien au peuple palestinien comme ses prédécesseurs l’ont toujours fait’’.

Certaines associations de soutien à la cause palestinienne avaient élevé la voix, pour exiger plus d’engagement de la part de l’Etat du Sénégal dont la réaction a été qualifiée de ’’faible’’, après la tension notée ces derniers jours entre l’Etat hébreu et le Hamas.

’’On ne peut nullement qualifier de faible la réaction du Sénégal suite aux récents événements dans la bande de Gaza. On ne peut être plus clair’’, a martelé vendredi le porte-parole du gouvernement, Oumar Guèye lors d’une conférence de presse.

’’Le gouvernement de la République du Sénégal est gravement préoccupé par la situation qui prévaut dans les territoires palestiniens et en Israël’’, avait indiqué le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur dans un communiqué.

Le ministère soulignait également qu’’’en sa qualité de président du Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien, le Sénégal réitère son attachement à l’avènement d’un Etat palestinien viable, coexistant avec l’Etat d’Israël, chacun à l’intérieur de frontières sûres et internationalement reconnues’’.

Présent à la manifestation, l’ambassadeur de la Palestine, Dr Safwat Ibraghith, a, de son coté, salué ’’la forte mobilisation du peuple sénégalais pour soutenir la cause palestinienne’’.

Selon lui, ’’Gaza saigne et la Palestine verse son sang pour tous les musulmans du monde pour défendre l’intégrité de son territoire et ce que la oummah islamique a en commun, Al-Aqsâ’’.

’’Il n’y a que deux choix, à savoir être martyrs ou être victorieux, mais nous allons vaincre parce que c’est une promesse divine’’, a-t-il fait valoir sous les acclamations des manifestants.

Pour le représentant de la Ligue des imams et prédicateurs du Sénégal, Imam Ahmad Dame Ndiaye, ’’le peuple palestinien a compris l’importance de la loi de talion face aux agressions répétitives de l’ennemi’’.

Il a salué ’’le courage et la résistance des palestiniens qui défendent au prix de leurs vies la mosquée Al-Aqsâ qui est le troisième lieu le plus important de l’islam’’, estimant « qu’il ne faut jamais sous-estimer sa capacité à résister à l’ennemi ».

L’activiste sénégalais Guy Marius Sagna a dénoncé ’’vigoureusement l’injustice que subit le peuple palestinien à cause de la volonté impérialiste et colonialiste d’Israël’’.

Selon lui, ’’chacun a le droit de soutenir son frère en Allah mais dans la vérité et la justice. Et dans le conflit israélo-palestinien, Israël a tort’’.

’’Personne ne doit avoir honte ou peur de manifester son soutien au peuple palestinien parce qu’il est victime de l’injustice israélienne’’, a-t-il dit sous les acclamations des manifestants.

Un cessez-le-feu est entré en vigueur, jeudi, au soir, dans la bande de Gaza, après onze jours d’affrontements entre l’armée israélienne et le Hamas. Ces affrontements ont fait plus de 230 morts palestiniens et 12 côté israélien.
APS

 1,224 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.