Dakar : la grève des bus Tata impacte fortement la mobilité des personnes

La grève des travailleurs l’Association de financement du transport urbain (Aftu), qui officient au niveau des bus Tata, a beaucoup impacté la mobilité des usagers de ces moyens de transport. Ces agents réclament un meilleur traitement salarial, de bonnes conditions de travail, en somme de la considération de la part de leur employeur. Hier, les populations de la capitale n’avaient d’autre choix que de se rabattre sur les taxis-clandos ou les cars rapides pour faire leurs courses.

Les chauffeurs des bus tata de l’Aftu (Association de financement du transport urbain) avait fait face à la presse en décréter une grève de 48H. Hier, c’était le point mort pour les bus immobilisés au niveau des différents garages des bus Tata et ce pour 48 Heures. Ce mouvement de grève est tout simplement causé par les licenciements abusifs, les mauvaises conditions de travail, les salaires dérisoires, et les harcèlements et chantages dont seraient l’objet les femmes et les jeunes filles receveurs, d’après les explications fournies par les travailleurs de l’Aftu. Dans la capitale, la grève de ces travailleurs a été particulièrement ressentie par les clients qui ont pris d’assaut les arrêts tôt le matin. Mais c’était peine perdue, car tous les véhicules étaient à l’arrêt, constate Le Quotidien.  Les clients étaient obligés de se rabattre sur les arrêts Ddd ou ceux des cars rapides.

 1,310 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.