Covid19 : «Si la situation continue, on fermera le cimetière dans 2 ans», selon le gestionnaire de Saint-Lazare

Le gestionnaire de Saint-Lazare a lancé une alerte de taille. Celle-ci appelle à plus de prudence. «Si la situation continue, on fermera le cimetière dans 2 ans». Les enterrements ont connu une augmentation à Saint-Lazare. Ainsi, il n’est pas exclu, selon Habib Sagna, le gestionnaire du cimetière, d’assimiler cette affluence à la pandémie du Covid-19, écrit le journal Le Quotidien, dans sa livraison du jour.


A Saint-Lazare, le rythme est devenu insoutenable. A cause de la pandémie du Covid-19, les parents sont priés de patienter devant le portail en attendant la fin de l’inhumation en cours.


Habib Sagna, le gestionnaire du cimetière, ne cache pas que la situation est préoccupante comme l’atteste, dit-il, le nombre d’enterrements dans la matinée du samedi. Il dit dans des propos rapportés par Le Quotidien: «Ces temps-ci il y a une augmentation des décès. Seulement, il est difficile de déterminer ces morts avec les catholiques qui gardent les corps pendant plusieurs jours avant d’enterrer. Mais, ces deux semaines passées nous avons connu une affluence. On pouvait rester un jour sans enterrement. Mais avec l’augmentation notée ces jours ci, ce que les gens craignent est bien là, c’est-à-dire le Covid-19.» En tout cas, le bilan des mois de juin et juillet donne le vertige. «Au mois de juin, nous avons enterré 20 corps. A la date du 24 juillet, nous en sommes déjà à 18 enterrements pour ce mois. Il faut s’attendre à ce que ce nombre augmente d’ici la fin du mois. Et si la situation continue comme ça, on sera obligé de fermer le cimetière dans deux ans et demi. Il ne reste qu’une bande de terre et quelques poches aux alentours du mur. Mais si la situation du Covid-19 perdure d’ici 2024 maximum, on finira par fermer le cimetière», craint le gestionnaire du cimetière, qui a été inauguré en 1997.

 1,206 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.