Covid-19, le Sénégal est dans une tendance baissière

Dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19, le Sénégal est dans une tendance baissière depuis un mois. Docteur Abdoulaye Bousso, directeur du Centre des Opérations d’Urgence Sanitaire (COUS) du Ministère de la Santé et de l’Action sociale en a apporté des éléments, samedi, au cours du point de presse consacré au six mois de lutte contre le coronavirus au Sénégal.

Le Sénégal compte près de 14 000 cas sur l’ensemble du territoire national durant les six derniers mois. Sur les 79 districts sanitaires que compte le pays, 70 ont été touchés par la maladie. « Mai, juin, juillet ont été les périodes les plus fortes en terme de taux de contamination avec plus de 3 000 cas pour chaque mois », informe Abdoulaye Bousso, directeur du Cous.
Cependant, il y a une accalmie depuis un mois. « Sur les quatre dernières semaines, les cas ont diminué », affirme Dr Bousso. Le directeur du Cous explique les raisons de ces bonnes nouvelles. « Quand on regarde le R0, le taux de reproduction du virus, une personne contaminait 4 autres sur les trois mois mai-juin-juillet. Les mesures prises par les autorités ont permis de maîtriser ce taux. Aujourd’hui, nous sommes à un taux de reproduction du virus de 1,7. C’est-à-dire moins de deux personnes sont contaminées par chaque cas avéré », explique-t-il. Cette tendance baissière se note également sur ce que les experts en communication sanitaire appellent « le taux d’attaque » : « Au cours du dernier mois, 20 personnes sont contaminées sur 100 000 habitants au Sénégal. D’avril à juillet, le taux d’attaque était de 80 sur 100 000 dans notre pays ».
Malgré ces bons chiffres, Dr Bousso pense qu’il ne faut pas faire du « triomphalisme ». « Les chiffres baissent mais il faut garder cette dynamique pour ne pas connaître un effet rebond comme on l’a vu dans certains pays », tient-il à prévenir. « Autre élément du changement de stratégie, il y a maintenant, au Sénégal, plus de malades de Covid à domicile que dans les centres hospitaliers », a poursuivi Abdoulaye Bousso.
Après six mois d’épidémie, le Sénégal a effectué plus de 150 000 tests. Désormais, 10 régions sur les 14 du pays sont en mesure de faire des tests. « C’est extrêmement important » comme les 35 sites de prises en charge opérationnels dans la lutte contre la Covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.