Coup d’état contre Alpha Condé en Guinée : les réactions au Sénégal

Des acteurs politiques sénégalais et des membres de la société civile se sont exprimés sur la situation qui prévaut actuellement en Guinée, où le régime de Alpha Condé a été renversé par des militaires. Certains ont profité de cette situation pour faire passer un message.

« Toutes les dictatures finissent par tomber » (Abdoul Mbaye, ancien premier ministre)
« Toutes les dictatures finissent par tomber. Y compris celles qui se cachent derrière des constitutions et lois parodies de démocratie. Le temps du réveil africain se poursuit. Certains y restent pourtant encore sourds et aveugles. »

Alioune Tine de la Société civile : « Le retour des coups d’état militaires » 
« Le retour des coups d’état militaires, des autoritarismes et les impasses politiques partout est un indicateur de la détérioration de la situation politique et sociale en Afrique de l’Ouest. »

« Victimes de leurs propres méfaits » (Thierno A. Sall, ancien ministre)
« Un coup d’État n’est jamais une bonne nouvelle. Nous nous réjouissons quand la République est forte et debout. Mais il y a une leçon à tirer : ceux qui dévoient la démocratie et abîment les Institutions sont souvent victimes de leurs propres méfaits. »

« Une abomination à condamner » (Moustapha Diakhaté, ancien député)
« Le Coup d’Etat de Guinée Conakry : une abomination à condamner. Je condamne avec la dernière énergie la prise du pouvoir, en Guinée, par des militaires. J’invite le Président de la République du Sénégal et l’Union africaine à faire montre de fermeté et de ne pas reconnaître le régime mis en place par les putschistes de Conakry. La place des militaires se trouve dans les casernes et aux frontières pour protéger l’intégrité territoriale de leur pays et non dans une présidence de la République. »


« Que des pouvoiristes » (Thierno Bocoum – opposant politique)
Un coup d’état militaire qui balaie un coup d’Etat institutionnel. On n’est pas encore sorti de l’auberge. Le civil et le militaire se relaient en bafouant les principes sacro-saints de la démocratie : Que des pouvoiristes. Comme une incroyable ritournelle, l’histoire bégaie. L’Afrique vaut mieux que ça, sachons-le ! Sachons croire que nous finirons par avoir des dirigeants conscients, au service exclusif de leur peuple.

« Tant mieux pour le vaillant peuple » (Mamadou L. Diallo – Opposant politique)
« Les forces spéciales de Guinée auraient déposé le dictateur Alpha Condé. Tant mieux pour le vaillant peuple qui s’est vu imposer un troisième mandat dans la violence malgré une résistance héroïque. Que ceci soit le point de départ d’une gouvernance démocratique et patriotique. Nous demandons aux militaires de libérer les prisonniers politiques en particulier notre compagnon Oumar Sylla. »

Nombre de Vues | 1,222 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.