CORONAVIRUS – Macky Sall annule son voyage en Corée et annonce que le rapatriement des étudiants Sénégalais en Chine n’est pas simple

Macky Sall a décidé d’annuler son voyage en Corée du Sud où il était attendu au Sommet mondial 2020 pour la paix qui se déroule du 3 au 7 février et où il devrait recevoir le Prix Sunhak 2020 pour la paix. Le Chef de l’Etat qui s’est prononcé sur le cas des étudiants Sénégalais en Chine, annonce que leur rapatriement n’est pas simple. Il s’exprimait ce lundi lors de la cérémonie de levée des Couleurs au Palais de la République.

“J’ai annulé la mission que je devais effectuer en Corée du Sud (….). Je le fais avec beaucoup de regrets. J’ai estimé qu’en ces circonstances, je ne pouvais pas survoler nos compatriotes en Chine. J’ai dû annuler le voyage à Séoul”, a dit Macky Sall dont les propos sont rapportés par l’Aps.

“Le rapatriement des étudiants Sénégalais en Chine n’est pas simple”

Le Sénégal travaille de concert avec les autorités chinoises pour que les ressortissants sénégalais en Chine puissent bénéficier d’un suivi convenable, en lien avec l’épidémie du coronavirus, a indiqué lundi à Dakar le chef de l’Etat Macky Sall.
“Nous avons pu envoyer des appuis, mais la question du rapatriement qui a été posée n’est pas simple. Je voudrais dire que nous travaillons aussi avec les autorités chinoises pour voir toutes possibilités de les suivre de façon convenable”, a-t-il déclaré à l’occasion de la cérémonie mensuelle de levée des couleurs, au palais de la République.
Ce virus, qui a fait son apparition en décembre dernier, a contaminé à ce jour plus de 14.000 personnes, dont plus de 300 décès, selon un dernier bilan publié dimanche.

“Nous en avons 12” Sénégalais à Wuhan, et un 13ème y “était en séjour, nous sommes en contact avec eux, par le canal du ministère des Affaires étrangères et notre ambassade à Beijing”, a renseigné Macky Sall, dont les propos sont toujours rapportés par l’Agence de Presse Sénégalaise.
De l’avis de Macky Sall, “cela requiert des logistiques tout à fait hors de portée du Sénégal, notamment des avions spéciaux, du personnel, etc.”, a-t-il poursuivi, sans compter que d’autres conditions sont à remplir car, dit-il, le retour de ces compatriotes requiert également la mise en quarantaine, dans un lieu équipé en conséquence.
“Ce qui n’est pas le cas, pour le moment, de notre pays. Mais, pour autant, nous ne pouvons pas délaisser nos compatriotes”, a fait valoir le président de la République.

 42 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.