Convention de partenariat AGEROUTE-UCG : 300 jeunes employés pour garantir une meilleure sécurité aux usagers de la route

Signature de convention de partenariat entre l'AGEROUTE et l'UCG pour le désenclavement et l'entretien des routes

L’AGEROUTE et l’Unité de Coordination de la Gestion des déchets solides (UCG) ont signé ce mardi 06 Septembre 2022, une convention de délégation de services pour le désensablement de routes et l’entretien des réseaux à Dakar et à Thiès, sur un linéaire total de 350 km.

L’AGEROUTE et l’UCG ont décidé de collaborer pour une utilisation optimale et rationnelle des ressources de l’Etat. En effet, le désensablement, l’entretien des réseaux d’assainissement ainsi que la collecte des ordures ont pour objectif d’assurer la propreté, l’assainissement des zones urbaines et l’amélioration du cadre de vie.
Cette convention, d’une durée d’un an renouvelable, offre un emploi stable à plus de trois cent (300) jeunes et permettra de garantir une meilleure sécurité aux usagers de la route, d’améliorer le cadre de vie des populations et de contribuer à lutter contre les inondations.

L’objectif de ce partenariat est surtout de mettre en synergie les moyens d’action pour davantage d’efficience dans la conduite. La convention va permettre à l’UCG d’améliorer les conditions de travail des agents qui seront engagés dans cette procédure.
Le coordonnateur du projet, Mass Thiam parle d’une « opportunité d’améliorer la gestion des ressources humaines mais aussi de faire une extension de leurs responsabilités parce qu’ils vont passer de simple agent de propreté à agent de maintenance ». L’ambition du directeur général de l’Ageroute, M. Ibrahima Ndiaye, est d’avoir une empreinte nationale. Ainsi, le contrat ouvre la porte à une collaboration dans le volet de la surveillance du réseau routier. L’une des missions de l’Ageroute étant d’assurer la continuité de la circulation dans les grands axes.

Babacar Senghor, directeur régional Ageroute Dakar explique dans la même dynamique que pendant cette période hivernale, avec les problèmes de stagnation d’eau, l’Ageroute contribue à améliorer la problématique de l’assainissement par des actions de curage. « Aujourd’hui elles ont été confiées à l’Ucg. La convention permettra d’améliorer sensiblement la circulation sur ces axes », note le directeur régional. En effet, les grands projets de l’Ageroute comportent un système d’assainissement. Pour le BRT, par exemple, 15% du budget global est consacré à l’assainissement selon M. Senghor:  » Tout ce qui touche à l’environnement et à la sécurité des routes nous intéresse au niveau de l’Ageroute », a-t-il fait savoir.

 

 

Nombre de Vues | 1,042 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.