Bannière CESE-OK

Comment le casino influence la situation économique des pays

Longtemps restés dans la clandestinité, les casinos ont fini par être autorisés dans de nombreux pays du monde. Certainement que les gouvernements ont compris l’impact positif des jeux de hasard sur l’économie de leurs nations respectives. À cet effet, l’industrie des jeux draine justement des devises aux États, grâce notamment au meilleur bonus casino sans condition de mise et d’autres critères. Comment cela est-il possible ? Lisez la suite de cette page pour avoir tous les éléments d’information.

Les casinos pourvoyeurs d’emplois

Les casinos sont de plus en plus généreux, et de ce fait ils enregistrent de nouveaux adeptes au quotidien. Ce King chance casino avis le démontre  d’ailleurs si bien. Toutefois, en dépit de toutes ces promotions disponibles, le joueur doit être sélectif en ce qui concerne offre de jeu. Par ailleurs, plus la fréquentation de ces établissements augmente, plus ils auront besoin de main d’œuvre. C’est ainsi que les casinos sont classés parmi les meilleurs recruteurs au monde. Par exemple, la société des casinos du Québec estime que les maisons de cette ville garantissent près de 8 000 emplois. Sur le plan national, ce sont plus de 41 000 emplois qui dépendent du secteur des jeux de hasard au Canada, selon Unifor (syndicat des travailleurs canadiens). Aux États-Unis d’Amérique, où l’on dénombre plus de 900 casinos, ce sous-secteur emploie environ deux-millions de salariés. Pour y travailler, le postulant n’a même pas besoin de justifier d’une qualification particulière. Cela facilite donc les embauches. Il faut aussi préciser que ce marché représente une véritable manne financière pour les services des impôts !

Les avantageuses recettes fiscales des casinos

Les États ayant autorisé les jeux de hasard ont moins de difficultés de mobilisation de ressources fiscales. En effet, les casinos sont des sources intarissables de recettes, en raison de l’engouement que suscitent les jeux qu’ils proposent. Les parieurs n’hésitent donc pas à y investir des fortunes. En plus, l’avènement des casinos en ligne a davantage démocratisé les jeux de hasard, avec des faramineux bonus de bienvenue. Tous ces avantages font donc grimper le chiffre d’affaires mondial du secteur des jeux de hasard. En 2020, il a d’ailleurs atteint 159 milliards de dollars, soit une hausse de 4,8% par rapport à 2019. En France par exemple, l’État gagne 4,7 milliards d’euros par an comme taxe sur les bénéfices non commerciaux issus des jeux d’argent. Au Nevada et à Las Vegas, les taxes sur les casinos représentent 20% de l’assiette fiscale, selon les révélations du Rockfeller Institute. Par ailleurs, les casinos ne sont pas seulement utiles pour générer des ressources fiscales.

Les casinos divertissent les touristes

Casinos et tourisme vont de pair. Napoléon, roi de France, fut d’ailleurs le premier à comprendre cet enjeu en légalisant en 1806 l’installation des casinos près des eaux thermales. Son objectif était de faire développer ces zones isolées par le tourisme. Ainsi, quelle que soit la distance, les visiteurs payeront le prix pour se divertir au grand jeu de casino afin de profiter de toute la sensation qui en découle. C’est surtout sans oublier que les touristes sont à la recherche de loisirs inédits. Or, les casinos offrent une ambiance hors du commun, faite de montées d’adrénaline et de plaisir. Les villes comme Monaco et Las Vegas doivent d’ailleurs leur notoriété aux prestigieux casinos qu’elles abritent.

Les casinos sont des facteurs de développement

De tout ce qui précède, les casinos jouent un important rôle dans le financement des budgets publics et aident également à lutter contre le chômage. Par la même occasion, ce sont des vecteurs qui attirent les devises à travers les nombreuses visites des touristes. Les États qui hésitent encore doivent donc légaliser les jeux de hasard, s’ils désirent profiter de toutes ces aubaines.

 

 

 196 Vues

1 Commentaire
  1. […] Read original article here […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.