Bannière CESE-OK

Colère grandissante du monde musulman contre Macron

Manifestations et appels au boycott se multiplient après que le président français a promis de ne pas « renoncer aux caricatures ».

La colère contre Emmanuel Macron ne cesse de grandir dans le monde musulman, après que le président français a défendu la liberté de caricaturer (…), lors d’un hommage national à Samuel Paty – le professeur assassiné dans un attentat le 16 octobre pour avoir montré de telles représentations en classe.

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a pris la tête de cette contestation mettant en cause la « santé mentale » de M. Macron, l’accusant de « diriger une campagne de haine » contre les musulmans. Lundi 26 octobre, Erdogan a également appelé au boycott des produits français.

Au Bangladesh, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté mardi à Dacca, appelant au boycott des produits français et brûlant une effigie d’Emmanuel Macron, rapporte de son côté l’Agence France-Presse (AFP). Selon la police, plus de 40 000 personnes ont participé à cette marche organisée par l’Islami Andolan Bangladesh (IAB), l’un des principaux partis islamistes bangladais, qui a été stoppée avant de parvenir près de l’ambassade française dans la capitale.

« Macron fait partie des quelques dirigeants qui adorent Satan », a déclaré à la foule rassemblée à la mosquée Baitul Mukarram un haut responsable de l’IAB, Ataur Rahman. Il a appelé le gouvernement bangladais à « mettre dehors » l’ambassadeur français. Un autre dirigeant islamiste, Hasan Jamal, a pour sa part déclaré que les protestataires allaient « mettre à terre chaque brique » de l’ambassade si l’ambassadeur n’était pas renvoyé.

Malgré ces accusations, le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, a défendu mardi la « souveraineté de la France » et sa volonté de lutter contre « un ennemi de l’intérieur ».

 116 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.