Ageroute_Seneweb_1000x250px

Colère des travailleurs de la Société d’Exploitation du Train Express Régional de Dakar (Seter)

La crise qui sévit à la Société d’Exploitation du Train Express Régional de Dakar (Seter) atterrit devant l’Inspection du travail. Les délégués du personnel, qui sont passés à la vitesse supérieure hier, ont adressé une notification de « conflit collectif » à l’organe de contrôle spécialisé, chargé de veiller à la bonne application du droit du travail dans les entreprises.

Dans leur plainte, reprise par Libération, les travailleurs, qui dénoncent « un climat de terreur ». « Aujourd’hui, il est clair que la Direction générale s’est engagée à faire partir toute personne qui ne sera pas soumise à sa toute puissance », ont-ils écrit. Il ne fait plus de doute que l’immense majorité des salariés de la Seter sont démoralisés, démobilisés et n’ont plus le cœur à l’ouvrage. La Direction a fini d’instaurer un climat de terreur que nous ne saurons accepter. »
Le personnel, qui fustige également « les harcèlements endurés », aborde aussi « la précarité des salaires eu égard aux efforts fournis dans les différents corps de métier » et parle de « licenciements abusifs et ou arbitraires courants ». La preuve, ont-ils affirmé : « après le conseiller juridique Me Yamar Samb, limogé pour manque d’investissement et de solidarité active avec le Directeur général, le responsable comptable, Lamine Camara, avait été dégagé comme un mal propre dans des conditions aussi rocambolesques ».

Nombre de Vues | 384 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.