Cheikh Birahim Gaye 1er adjoint au maire de Sicap-Liberté : « Nos communes vont vers la catastrophe avec la persistance du covid-19 »

- Publicité -

Le premier adjoint au maire de Sicap-Liberté, Cheikh Birahim Gaye voit des lendemains sombres pour les collectivités territoriales et leur personnel avec la persistance du coronavirus au Sénégal. « Nos communes vont vers la catastrophe et le personnel municipal sera fortement affecté par la situation du coronavirus d’ici peu de temps car les recettes des mairies ne suivent plus », confie-t-il.

Les collectivités territoriales étaient déjà confrontées à plusieurs problèmes. L’arrivée du coronavirus risquent de les mettre à terre. Cette pandémie va accentuer davantage les difficultés et le personnel municipal va être directement affecté martèle le premier adjoint au maire de Sicap-Liberté.

De l’avis de Cheikh Birahim Gaye, leur commune commence à ressentir l’impact négatif du coronavirus. « Notre mairie est doublement touchée par la maladie Covid et le BRT. Nous avons des problèmes de recettes, pour résorber certaines questions et trouver des solutions intermédiaires pour faire face au covid-19. Le malheur ne venant jamais seul avec la construction du BRT, la mairie de la Sicap-Liberté est aussi impactée par le Bus Rapid Transit », a-t-il regretté. Avant d’ajouter, « le parking qui permettait à la mairie de gagner des recettes sera démoli au profit du moyen de transport de masse initié par l’État ».

Selon l’élu, beaucoup de projets qui ont été prévus cette année par les municipalités ne pourront pas voir le jour à cause du coronavirus dont l’une des conséquences économiques est la baisse drastique des recettes. Ainsi, ils sont dans l’obligation d’ajuster leur budget pour faire face aux besoins des populations. Il souligne que cela ne pourra pas perdurer. Concluant que « les communes vont vers la catastrophe ».

Source Abdoul BABA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.