Cellou Dalein Diallo se déclare vainqueur de la Présidentielle guinéenne

Cellou Dalein Diallo annonce sa victoire au premier tour de la Présidentielle guinéenne.

L’opposant guinéen Cellou Dalein Diallo qui a fait face à la presse, au niveau de son quartier général, a annoncé sa victoire dès le premier tour du scrutin de dimanche. Il s’est proclamé victorieux devant le président sortant Alpha Condé.

“Mes chers compatriotes. Malgré les anomalies qui ont entaché le déroulement du scrutin du 18 octobre 2020, et au vue des résultats sortis des urnes, je sors victorieux de cette élection avec un large écart”, a-t-il déclaré.
Il faut préciser que la proclamation des résultats provisoires de la présidentielle de ce dimanche 18 octobre risque de ne pas se produire de sitôt. Le président de la Commission électorale nationale indépendante rappelle que cet exercice ne se fera que 72 heures après réception par cet organe chargé de l’organisation du scrutin du dernier procès-verbal centralisé.

Et à ce jour, renseigne Kabinet Cissé interrogé par africaguinee.com, aucune copie de pv centralisé n’est parvenue à la CENI. Ce qui veut dire que les résultats de cette élection ne seront pas connus avant jeudi ou vendredi.

Un délai qui risque d’être trop long pour les partisans de l’opposant Cellou Dalein Diallo. Déjà ce dimanche, ils étaient nombreux à célébrer sa « victoire » dans les rues de Conakry après avoir pris connaissance des premières tendances qui leur seraient favorables.

D’ailleurs, c’est dans ce contexte que des médias qui relayaient les dépouillements ont été fermés par la Haute autorité de la Communication. C’est le cas du site Guineematin et de plusieurs radios à Kankan où le président sortant aurait été malmené par son principal opposant, Cellou Dalein Diallo.

Par contre, le gouvernement guinéen a fait paraitre un communiqué de presse lundi, vers 2 heures du matin, pour s’insurger contre des pratiques qu’il attribue au camp de Cellou Dallein Diallo. Ce dernier revendiquerait la victoire avant l’heure et publierait des résultats faux.

«Des groupes de jeunes partisans de l’Ufdg parfois mineurs ont envahis la route ‘‘le Prince’’ au niveau de la T8, Sonfonia, Bambéto et Hamdallaye Tour pour, selon eux, célébrer, la prétendue victoire du candidat Cellou Dalein Diallo en érigeant parfois des barricades (…) Cette stratégie de célébration forcée, prématurée et injustifiée a été minutieusement planifiée bien avant le scrutin par Monsieur Cellou Dalein Diallo», indique le gouvernement guinéen.


Ce qu’il reproche aussi au Camp de Cellou Dallein, ce sont ses «déclarations annonçant sa victoire, allant jusqu’à soutenir qu’il ‘‘était impossible qu’il perde l’élection’’ et que, dans cette hypothèse, il ne ‘‘reconnaîtrait pas sa défaite’’ et ‘‘refuserait également d’appeler à l’apaisement’’.» Le gouvernement déclare aussi que dans la soirée du 18 octobre, «le service de communication officiel de l’UFDG s’est employé à diffuser de faux résultats et à afficher de faux procès-verbaux faisant croire à une nette avance de son candidat.»


Il condamne «ces pratiques illégales, facilitées par la complicité de certains médias nationaux et étrangers, qui violent la charte des partis politiques.» Elles sont clairement «destinées à créer le chaos et à remettre en cause les véritables résultats qui sortiront des urnes», dit-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.