Bannière CESE-OK

Ce que l’on sait sur ce mystérieux avion qui survolait les bases armées

On en sait un peu plus sur le mystérieux avion détecté et intercepté à Ziguinchor. Aussitot repéré, l’appareil a reçu l’ordre d’atterrir.

Cette présence suspecte avait poussé les autorités sénégalaises à contraindre l’équipage à se poser sur la piste d’atterrissage la plus proche. Des faits suspects, relevés par les techniciens et enquêteurs, intriguent.

Il s’agit effectivement d’un avion localisé sur le territoire sénégalais, précisément dans la région de Ziguinchor, alors que l’équipage n’avait reçu aucune autorisation de survol dans cette zone, rapporte L’Observateur qui évoque ses sources.

L’avion, en provenance du Maroc, avec un équipage composé de 4 Marocains, était censé survoler la Guinée-Bissau, pour, semble-t-il, des prises de vue de «relevés topographiques». Pour confirmer cela, la gendarmerie nationale a ouvert une enquête. Jeudi dernier, les pilotes de l’avion, qui avaient fini de survoler un espace déterminé de la Guinée-Bissau, avaient pris le chemin du retour, qui devait les conduire au Maroc.

Seulement il a été constaté que les pilotes avaient changé l’itinéraire qui leur était tracé. L’avion est par la suite localisé par les radars de la surveillance aérienne, dans la région de Ziguinchor, survolant précisément des zones militaires stratégiques.

L’Observateur renseigne que les membres de l’équipage de l’appareil suspect auraient même effectué des prises de vue au-dessus de plusieurs bases militaires, dont certaines récemment reprises des rebelles du Mfdc.

Ce vol étant plus que suspect, les membres contraints de se poser d’urgence sur la piste de l’aéroport de Ziguinchor et mis à la disposition de la gendarmerie nationale, territorialement compétente dans la capitale du Sud, pour nécessités d’enquête. L’avion, cloué au sol, est perquisitionné par les enquêteurs.

 1,334 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.