Ce que l’on sait de l’audience entre Macky Sall et ses députés

Un marathon de dix heures de temps, de 16h à 2h du matin, du samedi au dimanche, pour ferrer une alliance, écrit Le Quotidien. Sans doute que le jeu en vaut la chandelle pour Macky Sall, le leader de la Coalition Benno bokk yaakaar (Bby).
L’ordre du jour portait essentiellement sur le travail parlementaire dans la nouvelle Assemblée qui va bientôt être installée.
Tous les nouveaux élus ont eu l’occasion de s’exprimer pour renouveler leur fidélité à leur coalition. Des consignes ont été données par rapport aux votes cruciaux à venir du Bureau de l’Assemblée. Et pour le choix de titulaires, tous ont convenu de faire, une fois de plus, confiance à leur leader, Macky Sall, pour désigner les meilleurs profils selon les postes.
Macky Sall a écouté tout le monde, car tous les députés présents ont tenu à s’exprimer. Il n’y avait d’ailleurs que deux absents, qui se trouvaient hors du pays, et avaient tenu à justifier préalablement leurs déplacements. Tous ont voulu donner des gages de leur fidélité à la coalition et à son leader. Et pour bien le souligner, il a été décidé, à l’unanimité, de reproduire le même schéma que lors des investitures. A savoir, laisser le choix des occupants des différents postes au chef de la coalition. Et chacun des présents a promis de se soumettre aux décisions qui seront prises. Ceux qui auraient des prétentions, devraient les taire et comprendre que le chef ne vise que l’intérêt commun. D’ailleurs, étant donné que certains députés pourraient se retrouver à d’autres stations hors de l’Hémicycle, il y avait de fortes chances de pouvoir satisfaire des ambitions les plus crues.
A en croire Le quotidien, les participants ont tous convenu de taire querelles et ressentiments pour se focaliser sur l’objectif majeur, face aux enjeux découlant d’une majorité parlementaire fortement chahutée. Tous ont été conscients qu’il ne fallait aucune faille à l’Assemblée, pour permettre à la majorité de conserver… sa majorité !

Le Président de la République prévoit de convoquer l’Assem­blée nationale dès le mois prochain, vers le 14 septembre. Dans la foulée de l’installation de l’Assemblée nationale, un remaniement ministériel sera annoncé, qui verra enfin, un Premier ministre prendre également fonction.

Nombre de Vues | 1,092 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.