Candidat de Bby à la mairie de Dakar : La communauté léboue derrière Abdoulaye Diouf Sarr

Le ministre de la santé et de l’action sociale, par ailleurs maire de Yoff, Abdoulaye Diouf est probablement le candidat de Bby à la mairie de Dakar. Sauf changement, selon nos informations, il est investi pour conduire la liste de la grande coalition au pouvoir. 

communauté léboue derrière Abdoulaye Diouf SarrLa communauté léboue composée des Freys, Ndéy Jii Reww, Saltigués, Grand Serigne et tous ses démembrements veut que Abdoulaye Diouf Sarr soit candidat à sa propre succession à la mairie de Yoff et le candidat de Benno bokk yaakaar à la Ville de Dakar. «Abdoulaye Diouf Sarr, nous l’avons observé, c’est notre neveu, c’est notre fils. Nous l’avons vu travailler. En tout cas, par rapport à Yoff, il a des résultats extraordinaires», a déclaré Yakhya Ndoye, membre de l’Assemblée des Njambour qui avait à ses côtés Jaraaf Doudou Mbengue, Jaraaf Alioune Ndoye, le porte-parole Ousmane Sène Sarr et les autres membres de la communauté.

«Dès qu’on a commencé à présenter la candidature de Abdoulaye Diouf Sarr, certains ont crié pour dire que Abdoulaye Diouf Sarr est porté par la communauté léboue. Or le Sénégal est un tout, pas seulement un pays de Lébous. Je voudrais dire à l’intention de nos compatriotes que les Lébous n’ont pas de leçon à apprendre à ce niveau-là parce que tout simplement dans notre communauté, on peut trouver des responsables au plus haut niveau dans les institutions qui auraient certainement des noms comme Barboza ou Kane. Vous verrez des Saltigués, des Ndéy Jii Reww, des Jaraaf qui pourraient porter n’importe quel nom au Sénégal parce qu’ici c’est la lignée maternelle qui est la référence», argumente Yakhya Ndoye.

Il ajoute que même dans l’esprit et la lettre de la loi de 2014 par rapport à la territorialisation, le mot à un sens. «Moi qui suis de Dagana, ou de Matam ou de Linguère, quand on me demande de m’identifier moi-même par rapport à une certaine communauté, naturellement je prends la mienne. C’est pour cette raison qu’on demande à tous les natifs des localités d’aller dans leurs localités et de les aider. C’est cela le sens de la territorialisation et la décentralisation», soutient M. Ndoye.

La communauté léboue a, par ailleurs, condamné la violence notée ces temps-ci dans l’espace en invitant les uns et les autres à faire preuve de «sérénité» et en faisant prévaloir la démocratie.

 

  Avec Le Quotidien

Nombre de Vues | 1,656 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.