Bannière CESE-OK

Calme, désolation et indignation à Dakar après trois jours de violentes manifestations

Retour au calme après trois jours de manifestations et d’émeutes à Dakar et dans plusieurs villes faisant quatre morts suite à l’arrestation de l’opposant  Ousmane Sonko pour « trouble à l’ordre public » et « participation à une manifestation non autorisée ».

Après la vague de violences : Le calme règne sur Dakar ce samedi. Le calme qui semble être revenu dans la plupart des quartiers de Dakar ce matin.

Aucune manifestation n’a été pour le moment notée, ni dans la banlieue, ni en centre ville. Cependant, les séquelles des manifestations des dernières 72 heures sont manifestes. Aussi bien sur l’avenue Cheikh Anta Diop, les allées du centenaire, au rond-point VI, Thiaroye, Guédiawaye, Golf Sud, entre autres. Des tas de pierres, des balles blanches, des résidus de pneus brûlés, des tables d’honnêtes commerçants brisées, des barres de fer et des bâtons sont, entre autres, le décor dans plusieurs rues qui ont été le théâtre de violents affrontements après l’arrestation de Ousmane Sonko, mercredi dernier. Ce triste décor de la capitale Sénégalaise laisse place à la désolation et l’indignation.

Sur les réseaux sociaux, les Sénégalais continuent de s’indigner de la situation, et réagissent à la déclaration du ministre de l’intérieur, Antoine Félix Diome qui a pris la parole hier soir, vendredi 5 mars. Pour beaucoup de citoyens, le ministre de l’intérieur a raté sa communication. Ce dernier a affirmé l’autorité de l’Etat, en se montrant très ferme dans un contexte tendu.

Le Ministre a « regretté et condamné des actes de nature terroriste », citant les saccages, pillage et dégradation de bâtiments publics et bien privés. Il a rappelé que toutes les personnes auteurs d’actes criminels seront traduites en justice.
Certains Sénégalais demandent alors une intervention du président Macky Sall pour apaiser les tensions.

Aux dernières nouvelles, on a appris qu’à Bignona dans le sud du pays, où deux morts ont été enregistrés, les jeunes ont barré ce matin la route nationale.

 1,040 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.