Brouille entre les travailleurs de Expresso Sénégal et leur Direction générale

Au lendemain du renouvellement de sa licence après 14 ans d’exploitation au Sénégal, le groupe Sudatel/Group d’origine soudanaise fait face à une tension interne entre les travailleurs de la boîte et la Direction générale.

Les travailleurs de Expresso Sénégal dénoncent des licenciements abusifs. Selon l’As, dans sa livraison du jour, les agents reprochent à leurs supérieurs hiérarchiques d’opérer des licenciements abusifs au moment où la boite a relevé son chiffre d’affaires de 16% par rapport au dernier semestre. Face à cette situation qui occasionne une baisse de 10% de la masse salariale, la section Unsas de l’opérateur de téléphonie compte entamer une action de protestation à la mesure de l’agression et demande à l’Autorité de régulation des Télécommunications et Postes (Artp) de procéder à une évaluation du cahier de charges et à la tutelle technique de revoir les clauses du contrat avec l’implication des représentants des travailleurs. Les agents reprochent à leurs dirigeants de procéder à des licenciements abusifs alors que la boite connait des performances. «A la surprise générale, la société Expresso a entamé depuis le 25 juillet 2022, une procédure de licenciement collectif du personnel, pour motif économique, arguant du prétexte d’avoir cumulé des pertes avoisinant 14 milliards sur les revenus et 5, 9 milliards Fcfa sur capitaux propres durant les trois exercices de 2019 à 2021, période qui a coïncidé avec la crise sanitaire de la Covid-19 », ont dénoncé les travailleurs hier, face à la presse.

Nombre de Vues | 922 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.