Bassirou Diomaye Faye a ordonné de nouveaux audits et contrôles financiers

Le président Bassirou Diomaye Faye multiplie les mesures de vérification des comptes publics depuis son élection, fin mars. Ce mercredi 17 avril en conseil des ministres, le Chef de l’Etat a ordonné de nouveaux audits et contrôles financiers.

Après avoir demandé il y a une semaine à son gouvernement d’auditer le fonctionnement des différents ministères et de faire un point sur la situation des finances du pays, le président Faye vient d’ordonner de nouveaux audits et contrôles financiers.
Il y a d’abord cette demande à l’Inspection générale d’État de faire un rapport sur chaque passation de service au sein des différents ministères du Sénégal. En clair, les ministres sortants vont avoir à rendre des comptes sur la gestion de leur budget. Bassirou Diomaye Faye avait déjà annoncé la semaine dernière un audit des ressources humaines et budgétaires dans les différents ministères.
Les institutions de contrôle priées de publier leurs rapports de ces cinq dernières années
Mais la mesure phare que retiennent les Sénégalais, c’est l’ordre que les institutions de contrôle – à savoir la Cour des comptes, l’Office nationale de lutte contre la corruption et l’Inspection générale d’État – publient leurs rapports de ces cinq dernières années. Car, depuis 2019, ces trois organes de contrôle de l’usage de l’argent public n’ont publié aucun document. Au point que certaines organisations de la société civile ont accusé l’ex-président Macky Sall d’être responsable de ce blocage et d’encourager l’impunité. Cette publication est donc une demande forte de la société civile pour plus de transparence et pour que les Sénégalais sachent comment l’argent public est dépensé.
Déjà, des rapports de l’Ofnac 2019, 2020, 2021 sont rendus publics.
Beaucoup de chantiers donc qui s’inscrivent tous dans la volonté affichée du nouveau président de prendre le temps de vérifier les comptes. Va-t-il en avoir le temps et les moyens ? « Diomaye fouille la gestion de Macky », titraient plusieurs quotidiens sénégalais ce jeudi matin. Les ONG, elles, appuient la volonté de Bassirou Diomaye Faye de prendre le temps de vérifier les comptes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.