Barthélemy Dias accuse Macky Sall de vouloir faire un demi 3e mandat

Barthélemy Dias, maire de Mermoz/Sacré-Cœur dans une intervention qu’il a diffusé sur sa page Facebook, s’adressant au peuple sénégalais n’a pas été tendre avec Macky Sall encore moins les acteurs autour du dialogue politique. Pour le compagnon de l’ex-maire de Dakar, il n’y a aucun doute à avoir sur les intentions du président Macky Sall.

“Je l’accuse de vouloir faire un demi 3e mandat avec bien entendu, ses soi-disants collaborateurs qui sont au niveau du dialogue politique”, alerte le maire de Mermoz/Sacré-Cœur.

Dans cette vidéo, il fera savoir que ces concertations sur le dialogue politique ne sont qu’une farce. “Il faut qu’ils arrêtent de nous divertir et nous disent quand vont-ils organiser les éléctions locales, parce que jusque là, ils sont imprécis et insaisissables.
Barthélémy Dias, toutes griffes dehors, interpelle ce cadre de dialogue politique et lui demande également de respecter le calendrier électoral en ce qui concerne les élections législatives.

Revenant sur la question du 3e mandat, Barth estime que “le report des élections locales de deux ans, conduira inéluctablement à un report des législatives. Par conséquent, les élections présidentielles seront également repoussées de deux ans et demi. Ainsi, pour l’homme politique de Mermoz/Sacré-Cœur, “Macky Sall sait qu’il ne peut pas avoir un 3e mandat et donc, il va manigancer pour avoir un demi 3e mandat qui est aussi une forme de coup d’État” regrette déjà le maire.

Par ailleurs Dias-fils a lancé un message aux États qui disent “ne plus reconnaître les États issus de coup d’État militaire. Il s’adressa précisément à Emmanuel Macron en ces termes : “Ayez aussi le courage et l’honnêteté intellectuelle de dire que vous ne reconnaitrez plus de gouvernements issus de tripatouillages constitutionnels. Car vous le devez au nom de la démocratie, vous le devez au nom de l’égalité et de la justice sociale également”.

Pour finir, Barthélemy Dias demandera à la conscience citoyenne d’être vigilante et prête à dire non à cette nouvelle forme de coup d’État qui est en train de se tramer.
Il en appellera également à ne pas se laisser divertir pas ce soi-disant dialogue politique ou encore dialogue national qui selon lui, ne sont que des leurres.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.