Barrages Zone Afrique en mars : L’équation des cartons jaunes pour l’équipe nationale

Déjà qualifié pour les barrages des éliminatoires Zone Afrique prévus au mois de mars 2022, le Sénégal affronte ce jeudi 11 novembre à partir de 19 heures (GMT) le Togo au stade Kégué de Lomé, pour le compte de la 5ème journée. Numériquement, c’est un match sans enjeu puisque le Sénégal a fini de décrocher le seul ticket du groupe H. Toutefois, comme le soutiennent certains observateurs, il devrait servir au staff technique de tremplin pour la préparation de la coupe d’Afrique des nations prévue du 9 janvier au 6 février 2022 au Cameroun. A cet effet, Aliou Cissé dispose de deux fenêtres pour tester, faire un turnover si nécessaire.

Mais, il ne devrait pas non plus perdre de vue qu’aussitôt la CAN terminée, un autre challenge non moins important se dresse sur le chemin des Lions : la coupe du monde Qatar 2022. La bande à Kalidou Koulibaly va livrer deux «finales» dont la dernière doit se tenir au Sénégal. Or, six joueurs de l’équipe nationale sont sous la menace d’une suspension à cause de cartons jaunes. Et pas n’importe quels joueurs.

Il s’agit Sadio Mané, Kalidou Koulibaly, Ismaïla Sarr, Abdou Diallo, Fodé Ballo Touré et Ibrahima Mbaye qui sont sous la menace d’une suspension en cas de nouvel avertissement.

Voilà pourquoi, Cissé et son staff n’oublieront pas de sitôt le Nigérien Mohamed Ali qui a distribué huit cartons jaunes lors du déplacement des Lions au stade Massamba Debat de Brazzaville dont Sadio Mané, Kalidou Koulibaly, Fodé Ballo Touré et Ibrahima Mbaye.

Souvent pour un simple plaisir parce qu’il fallait démontrer à la face du monde que c’est lui le maitre du jeu. Contrairement en Europe où on protège des stars de la trempe de Lionel Messi et/ou Cristiano Ronaldo, en Afrique, on n’a comme l’impression que l’arbitre se glorifie d’avoir expulsé un Sadio Mané ou encore Mo Salah. 

A titre illustratif, CR7 a craqué lors du derby Man U-Liverpool (0-5). Son «pétage» de plombs sur Curtis Jones qu’il a rué de coups de pied était total. Mais l’arbitre, M. Taylor ne sort qu’un petit carton jaune. Ça aurait dû être certainement pire s’il s’agissait d’un autre joueur.

Au Sénégal, Aliou Cissé et ses joueurs avertis courent un énorme risque. Surtout pour Sadio Mané et Kalidou Koulibaly qui sont des pièces maitresses dans le dispositif de l’équipe nationale. Si la Fifa ne décide pas d’effacer l’ensemble des cartons jaunes écopés au deuxième tour, il faut prier pour qu’un éventuel deuxième avertissement arrive ce soir plutôt qu’après. Parce qu’un carton pour Sadio Mané, Kalidou Koulibaly, Ismaïla Sarr, Fodé Ballo Touré ou Ibrahima Mbaye, face au Congo à Thiès, est synonyme de suspension pour le barrage aller.

Abdoulaye Thiam – Sud Quotidien

Nombre de Vues | 2,664 Fois |

Commentez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.