Arriérés de factures : Bignona est plongée dans le noir et son maire introuvable

- Publicité -

Bignona fait partie des communes d’arrondissement qui, pourrait-on dire, manquent de tout. Dans cette ville la plus importante de la région de Ziguinchor après la capitale régionale, les populations sont depuis quelques temps plongées dans l’obscurité totale une fois la nuit tombée. Pire, que cette terrible situation qui pourrait encourager l’insécurité, c’est le manque de présence de l’édile dans sa commune qui irritent les habitants.

Mamadou Lamine Keita, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est réclamé à tue-tête par les populations qui souffrent, surtout de l’obscurité qui enveloppe tous les soirs cette ville jadis éclairée de toute part. Les principales artères et le boulevard au bord duquel se trouvent la mairie, la Sonatel et tant d’autres infrastructures sont dans les ténèbres les plus profonds.

Selon les quelques riverains interrogés, la mairie doit de l’argent à la Senelec. Factures après factures impayées, la boîte a décidé de plonger la commune de Bignona dans le noir. Nos différentes tentatives de joindre le maire de Bignona se sont soldées par des échecs. A chaque fois, nous sommes tombés sur sa boite vocale.

Pendant ce temps, quand on circule dans la ville, du crépuscule à l’aube, on se croirait dans une zone rurale. Rencontrée à Bignona, une résidente a laissé entendre que «les populations en veulent au maire et considèrent anormal qu’il élise domicile à Dakar, nous laissant dans le noir.»

Au moment où l’Etat du Sénégal déploie des efforts considérables pour l’électrification rurale, une ville aussi moderne que Bignona ne devrait pas être en reste pour une banale affaire d’arriérés de facture.


Leral

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.