Arrestation d’un présumé complice après le meurtre de l’étudiante Seynabou Ka Diallo

Un présumé complice a été mis aux arrêts après le meurtre de Seynabou Ka Diallo, étudiante à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis.

Le présumer meurtrier disait dans ses premières déclarations avoir déplacé la dépouille de l’étudiante tuée de sa chambre située au campus social de l’université Gaston berger de Saint-Louis au site où Seynabou Ka Diallo a été découverte morte.
Cependant, P.Y. Seck n’a pas pu atteindre le village Ndiawdoun par une moto Jakarta. Il s’est fait aider par un conducteur d’automobile pour transporter le corps sans vie. Le petit ami de la victime s’était procuré une moto mais la lourdeur de la valise l’a obligé à changer de stratagème. Le moyen de locomotion ne pouvait pas contenir la charge.
Il s’est alors tourné vers un chauffeur de véhicule de transport pour atteindre sa destination.
A la suite de ses révélations et des descriptions fournies lors de l’interrogatoire, la brigade de recherche de la gendarmerie s’est mise sur les traces du présumé complice avant de procéder à son arrestation.

Nombre de Vues | 3,836 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.