Ageroute_Seneweb_1000x250px

AQMI prévient que les attaques de Grand-Bassam sont un avertissement pour la Côte d’Ivoire

Le groupe terroriste Al-Qaïda au Magreb islamique (AQMI) a déclaré dans un communiqué publié sur Internet que les attaques perpétrés dimanche à Grand-Bassam, ville balnéaire de la Côte d’Ivoire, sont un avertissement pour la Côte d’Ivoire et pour  tous les alliés de la France  ayant  participé aux combats contre les djihadistes.

Ces attentats ont fait 18 morts, à savoir 15 civils et trois éléments des Forces spéciales ivoiriennes ainsi que 33 blessés, dans trois hôtels et sur la plage bassamoise.

 « C’est un avertissement pour la Côte d’Ivoire », a prévenu le groupe terroriste lundi soir. Il reproche à la Côte d’Ivoire d’avoir participé aux combats contre les djihadistes, à savoir dans l’opération Serval puis Barkhane.

AQMI appelle donc la Côte d’Ivoire à se retirer de cette alliance « satanique », sinon, ces éléments  viseront la Côte d’Ivoire dans ses repaires les plus fortifiés.

Pour AQMI, les attaques de Grand-Bassam, sont en plus une vengeance pour les djihadistes récemment tués par la France et la remise de prisonniers au Mali par la Côte d’Ivoire, soupçonnés d’avoir participé aux attaques de Misseni et de Fakola sur la frontière ivoiro-malienne l’été dernier.

Parmi les trois assaillants, deux sont présentés comme des peuls et troisième comme Ansar, c’est-à-dire un local peut-être ivoirien, note-t-on.

L’identité des auteurs enfin révélée: Voici leurs noms !Al-Qaïda au Maghreb Islamique

Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) a révélé dans un communiqué qui nous est parvenu, les noms des trois jahadistes auteurs des attaques de Grand Bassam, ancienne capitale de la Côte d’Ivoire située à une quarantaine de kilomètres à l’est d’Abidjan. 

Selon le communiqué, les trois soldats envoyés pour accomplir la sale besogne répondraient aux noms de: Hamza El-Foulani, Abderrahmane El-Foulani et d’Abderrahmane El-Ansari . La cellule terroriste a d’ailleurs déclaré que ceux-ci: « ont respecté les consignes de leur hiérarchie dans l’identification de leurs cibles », en parlant d’attaques « étudiées et planifiées après l’identification des cibles et la collecte d’informations relatives».

AQMI dit avoir frappé la station balnéaire de Grand Bassam « en représailles contre la France qui a récemment tué des moudjahidines et contre l’extradition par la Côte d’Ivoire, qui est un centre d’espionnage, de prisonniers vers le Mali raciste» mais aussi « en réaction aux crimes commis par vos armés et vos gouvernements sur notre nation en Palestine, Afghanistan, Irak, Cham (Syrie), Yémen, Somalie, Libye,  Mali et en Centrafrique».

Les terroristes ont de nouveau mis en garde la Côte d’ivoire et les autres pays en alliance avec la France contre « la colonisation de nos terres et l’agression contre notre peuple et nos symboles sacrés ». En effet, le groupe jihadiste menace encore de « poursuivre les croisés dans leur lieu de refuse et notamment de rassemblent de touristes ».

Le groupe djihadiste a terminé son communiqué en proférant de nouvelles menaces: «La sécurité mondiale et indivisible laissez-nous en paix sinon nous déstabiliserons votre sécurité et celle de vos ressortissants ».

Source : imatin.net 

Nombre de Vues | 470 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.