Année blanche ou année invalide : la position du gouvernement du Sénégal

Même si la reprise des cours pour les classes d’examen, le 2 juin dernier, n’a pas eu lieu comme prévu, l’Etat du Sénégal campe sur sa position de sauver l’année scolaire. Le directeur de la Formation et de la Communication du ministère de l’Education, Mouhamadou Moustapha Diagne, l’a confirmé ce vendredi sur les ondes de la Rfm, des propos rapportés par Seneweb.

“Le président de la République a toujours demandé au ministre en charge de l’Education de travailler sur une proposition de reprise. Malheureusement, on a tous constaté ce qui s’est passé le 2 juin. Mais comme je l’ai indiqué, le pays ne peut pas envisager une année blanche ou une année invalide”, confie-t-il.

Selon lui, avec les mesures d’assouplissement prises par l’Etat Sénégal, rien ne s’oppose plus à la réouverture des écoles. “Aujourd’hui qu’on permet aux 16 millions de Sénégalais de vaquer à leurs occupations, d’entrer dans les voitures de transport en commun, avec tous les risques que cela comporte (…), celui qui peut le plus, peut le moins. Il est clair que la problématique de la reprise des cours ne se pose plus”, a dit le Dfc et porte-parole du Ministère de l’Education. Doit-on attendre une prochaine date avant fin juin ? Qui vivra verra

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.