Anecdote de CAN- Sahafi, le mot qui a sauvé le journaliste Abdoulaye Dabo en 1986 au Caire

Il a dit avoir frôlé la mort. Et, c’est le mot qui définit sa fonction en terre égyptienne qui l’en a sauvé. Le mot-magique et surtout, celui de la chance. De l’ultime chance. « Sahafi » a-t-il lancé. Et au bon moment. Abdoulaye Dabo, dépêché par la télévision sénégalaise en Égypte, pour les besoins de la CAN, a croisé dans le stade du Caire un groupe d’hommes…armés, et accompagnant un certain Hosni Moubarak. Les choses sont vite parties, le journaliste de la RTS revient sur l’évènement…au micro de la RTS.

 

« J’avais oublié un bloc-note au centre de presse. Il fallait que je retourne, (pour) aller prendre ce bloc-note », se rappelle l’ancien journaliste de la RTS qui a précisé que c’était sa première CAN. Et que le climat social au pays des pharaons n’était pas des plus stables. Il poursuit: « juste quand je passais devant l’ascenseur du stade », ce dernier s’ouvrait et il y avait Moubarak, accompagné du président de L’OUA de l’époque. Et, dit-il, « j’étais plaqué contre le mur et il y a eu peut-être plus de dix fusils braqués sur moi ». Mais le vocabulaire a intercédé. Un ridument de vocabulaire, ce qu’il y a de plus élémentaire comme vocabulaire, et qui allait justement dans le sens du lexique du métier du jeune journaliste. Le mot de la fonction, même: « il y a un seul mot arabe que je connaissais à l’époque, sahafii, ce signifie journaliste…et puis j’ai commencé à crier « sahafii », « sahafii ». Ils ont regardé mon badge. Ils ont compris que j’étais journaliste et m’ont laissé partir ». M. Dabo s’est rappelé l’anecdote, sourire aux lèvres. Il y a de quoi, à y repenser. C’était un but en or, un mot en diamant, qu’il a fallu placer au bon moment, pour échapper à une dizaine de fusils, ou plus, selon le souvenir du journaliste. Il a maintenant du cheveux blanc, et peut dire un grand merci à ceux-là de la bouche desquels son oreille a ramassé le mot « sahafii ».

 

 

Moussa Seck – laviesenegalaise.com

Nombre de Vues | 2,458 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.