Aminata Touré, la décadence

Tête de liste nationale de Benno Bokk Yaakaar lors des dernières législatives, Aminata Touré avait signé un retour en force dans l’échiquier politique, mais sont rêve de monter au sommet est brisé. Elle, comme plusieurs observateurs s’attendaient à voir son nom comme la candidate de Macky Sall pour le perchoir. Hélas, Aminata Touré ne va pas s’installer sur le fauteuil cédé par Moustapha Niasse. Aminata Touré très en colère “récuse” le choix de Macky Sall porté sur Amadou Mame Diop

Aminata Touré, la décadence

Aminata Touré pourrait cependant retourner dans le gouvernement ou être recasée dans une grande institution pour rester dans les filets de Macky Sall. En effet, le chef de file de Benno et président de la République refuse toujours de laisser “Mimi” libre. Il va nommer cette dernière par décret pour pouvoir à tout moment la dégommer si la dame de fer continue de nourrir des ambitions. Elle n’est la seule à être dans ce cas. Car, le président Sall cherche toujours à maîtriser ses hommes pour les garder sous sa coupole. Entre autres, on peut citer Aly Ngouille Ndiaye, Amadou Ba.
Aminata Touré, surnommée « Mimi Touré » ou parfois la « Dame de fer », a été la seule femme tête de liste nationale lors des dernières élections législatives. Elle a sillonné le Sénégal et a mené une campagne tambour battant, mais celle-ci a été entachée par une victoire de justesse, avec des résultats très serrés, peu satisfaisants. A l’arrivée, Benno n’a pas obtenu une majorité absolue comme ce fut le cas en 2012, mais une majorité relative sauvée par le ralliement de Pape Diop de Bokk Gis-Gis/Liggeey. Et pourtant, Aminata Touré a défendu le bilan de Macky Sall. Seulement, au Sénégal, le bilan ne fait pas les élus. Des Sénégalais ont voté pour l’opposition qui a axé sa campagne sur la probable candidature de Macky Sall pour un troisième mandat, la hausse des prix dans un contexte de crise mondiale, la question de légalisation de l’homosexualité au Sénégal. Aminata Touré était donc le fusible de Macky Sall. Elle paie les pots cassés. 

Depuis l’arrivée au pouvoir de Macky Sall, en 2012, l’ancienne fonctionnaire internationale aura été ministre de la Justice, puis Première ministre en 2013 ensuite présidente du Conseil économique social et environnemental.

Candidate à Dakar lors des élections locales de 2014, Aminata Touré a été largement battue par le maire sortant à l’époque, Khalifa Sall, et démise de ses fonctions dans la foulée. Elle est alors nommée au poste flou « d’envoyée spéciale du président de la République », une traversée du désert avant de prendre la tête du Conseil économique, social et environnemental (CESE) en 2019, jusqu’à son remplacement, par Idrissa Seck, en octobre 2020. Aminata Touré n’a jamais été élue. « Elle n’a aucune base politique », tacle un opposant.

En cas de rébellion face aux choix de Macky Sall, sa traversée du désert va se poursuivre. Dans le cas contraire, Mimi pour retourner dans le gouvernement ou trouver une autre “planque”.  

Nombre de Vues | 1,486 Fois |

1 Commentaire
  1. […] Coup de tonnerre pour Macky Sall et sa coalition!  La tête de liste nationale de Benno Bokk Yaakaar lors des législatives du 31 juillet, Aminata Touré n’est pas d’accord avec le choix de Macky Sall porté sur la personne du député Amadou Mame Diop de diriger l’Assemblée Nationale a appris laviesenegalaise.com. Selon notre confrère Babacar Fall de la Rfm, la députée élue, Aminata Touré a quitté l’hémicycle et refuse de voter pour le candidat choisi par le Chef de l’Etat, chef de file de Benno Bokk Yaakaar. Selon la source, Aminata Touré dénonce un choix népotique, faisant allusion à la proximité entre Mansour Faye, beau-frère et Macky Sall et le candidat choisi en l’occurrence Amadou Mame Diop. Aminata Touré a pris ses cliques et ses claques, direction chez elles. Coup dur pour Macky Sall. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.