Amath Dansokho accuse l’opposition, le Front du Non, de vouloir déstabiliser le pays le 20 mars prochain

Le ministre conseiller du président Macky Sall a accusé l’opposition, le Front du Non, de vouloir déstabiliser le pays le 20 mars prochain. L’ancien ministre l’a dit hier lors d’un meeting du Oui à Kolda. « Le jour du référendum, ils veulent faire libérer Karim Wade et faire sauter Macky Sall », accuse Amath Dansokho, persuadé qu’un coup de force se prépare pour enlever Macky Sall du pouvoir. 

Il poursuit : « Ils (les opposants) ont clairement dit que s’ils gagnent le référendum, le pouvoir de Macky Sall est immédiatement destitué. Ils préparent une insurrection », accuse-t-il. Donc, « Il faut se tenir debout pour leur faire face. Car rappelle-t-il, Macky Sall a un mandat de 7 ans. Cela a été confirmé par le Conseil constitutionnel et personne n’a le droit de remettre cela en cause » met encore en garde le président d’honneur du Pit, cité par l’Observateur.

Amath Dansokho insiste et déclare que l’opposition et toutes ses composantes sont des « délinquants sous le coup d’une poursuite judiciaire. Ils veulent tenter le coup de force pour libérer Karim ».

Auteur: seneweb News

Nombre de Vues | 342 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.