Amadou Dia, Secrétaire Général APR GABON : « les élections locales à venir seront un baromètre pour le parti au pouvoir »

Les élections locales de janvier 2022 sont parties, pour constituer, les plus disputées, de l’histoire du Sénégal, au vue notamment, des innombrables enjeux qui vont avec.

AMADOU DIA, Secrétaire Général APR GABONEn effet, à la différence de celles de 2014, qui se sont déroulées, deux ans après l’arrivée de Son Excellence M. Macky Sall au pouvoir, les locales à venir auront lieu pratiquement dix ans après la deuxième alternance de l’histoire politique du Senegal, intervenue en Mars 2012.
Les échéances de janvier 2022 seront surtout et par par-dessus tout, un véritable baromètre pour le parti présidentiel, l’Apr.
À Presque quatre mois de ce rendez-vous décisif, des doutes persistent, par rapport aux candidats, car c’est le président de l’apr Sem Macky Sall qui choisira en personne les futurs candidats à la mairie, pour le compte de la coalition BBY.
En 2014, nombreux sont les maires élus par « accident ».
Plusieurs parmi ceux-là ont fini depuis d’atteindre leurs limites.
Et en 2022, nous assisterons indubitablement, à l’émergence de nouvelles personnalités qui incarnent un leadership nouveau, avec des ambitions tout à fait justifiées.
Nul doute que les batailles politiques de positionnements seront rudes et amplement disputées, sur l’ensemble du territoire national.

Il nous revient, nous militants, de suivre les consignes eclairées que le président du parti donnera, d’éviter les alliances contre nature.
D’autant plus que la vision du chef de la coalition BBY nous a permis de remporter toutes les élections depuis 2012.
La seule constance qui vaille c’est celle de soutenir Sem Macky Sall.

AMADOU DIA, Secrétaire Général APR GABON.

 1,238 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.