Amadou Dawa Diallo, nouveau président du conseil départemental de Ranerou-ferlo veut redorer le blason de son département

La Cérémonie d’installation à la mairie de Ranérou s’est tenue le lundi 7 février. Le responsable politique de Ranérou-Ferlo, Amadou Dawa Diallo a été maire 24 h seulement, le temps que sa démission soit actée pour l’autorité. Le lendemain, mardi, il a été installé sur son fauteuil de président du Conseil départemental. Il tend la main à tous pour changer le visage de leur collectivité.Amadou Dawa Diallo, nouveau président du conseil départemental de Ranerou-ferlo veut redorer le blason de son départementC’est un signe de victoire nette et claire : Maire de Ranérou un jour, puis président du Conseil départemental de Ranérou-ferlo pour un mandat de cinq ans le lendemain. C’est l’histoire d’Amadou Dawa Diallo, qui a été installé ce mardi, par le préfet de Ranérou Khadim Hanne. Il faut savoir qu’Amadou Dawa Diallo a démissionné 24 heures après son installation à la mairie de Ranérou. C’est pour s’installer durablement sur son fauteuil de président du conseil départemental. Vêtu d’un grand boubou blanc avec un bonnet carré, le vainqueur des élections locales à Ranérou a été intronisé hier au Centre polyvalent de la capitale de Ferlo. Le bureau du Conseil départemental a également été installé mis sur pied avec un respect strict de la parité : vice-présidente, vice-président et une secrétaire élue composent le bureau.Le préfet de Ranérou Khadim Hanne a salué la bonne tenue des élections à l’issues desquelles, Amadou Diallo et son équipe ont été portés à la tête des municipalités et du Conseil départemental de Ranérou. « À l’issue des élections, il a été dénombré un fort taux de participation de 72,23% au niveau de la commune de Ranérou», s’est félicité l’autorité administrative. D’ailleurs, dans certains bureaux de vote, les populations ont voté jusqu’à minuit. « Une expression de la démocratie rendue possible grâce à l’administration», a salué pour sa part, M. Diallo. Selon le préfet, cet engouement des populations dans le choix de leurs élus témoigne à suffisance de leur préoccupation quant à la gestion saine et vertueuse des affaires de leur localité, mais aussi et surtout, de leur aspiration à un mieux-être.

Il a beaucoup de chantiers devant lui pour optimiser le potentiel de la zone sylvo-parole. Pour engager la bataille du développement, le président du Conseil départemental a exprimé sa volonté d’insuffler à Ranérou-Ferlo une nouvelle dynamique de changement. Dans son discours teinté d’émotion, de rigueur et de vérité, Amadou Dawa Diallo a rappelé ses collaborateurs l’espoir de toute la population de Ranérou qu’ils portent désormais sur leurs épaules. Devant les conseillers élus de la liste majoritaire comme ceux de la liste proportionnelle du camp adverse, Amadou Dawa Diallo, par ailleurs secrétaire général du Parti de la Réforme, annonce une gouvernance vertueuse avec une reddition des comptes. Le défi, selon lui, sera d’offrir de meilleures conditions de vie aux administrés.

Ainsi, il a décliné sa feuille de route qui s’articule autour d’un programme axé sur la proximité, la disponibilité, l’ouverture, l’échange et le partage pour la prise en charge des préoccupations des populations. La priorité sera donnée à la santé avec la dotation des véhicules ambulances pour l’évacuation en urgence des malades et le relèvement du plateau médical. Il a également évoqué l’éducation, notamment de vastes chantiers dans ce secteur en collaboration avec les autorités compétentes pour résorber le gap de déficit en tables-bancs dans les écoles, l’éradication des abris provisoires. Mais aussi et surtout la création d’emplois pour les jeunes et des espaces verts et de loisirs pour offrir aux populations un meilleur cadre de vie et améliorer leurs conditions d’existence. Sans oublier les événements religieux pour lesquels le conseil va apporter un appui considérable pour leur réussite.

D’ailleurs, Amadou Dawa Diallo s’engage à rester le président de toutes les populations. «Je ne ferai pas de le parti pris, je serai juste, équitable et légaliste», a-t-il confessé. Il invite le conseil au travail pour changer «totalement» le visage de leur département. Car, lors du scrutin du 23 janvier dernier, Amadou Dawa Diallo, membre de la mouvance présidentielle, caracole devant ses adversaires avec un score de 54,45%. Il bénéficie donc de la confiance de la population. Après la publication des résultats, lui et ses compagnons ont annoncé avoir dédié leur victoire au Président Macky Sall.

Par ailleurs, M. Diallo s’est félicité du sacre des Lions en Coupe d’Afrique des Nations. Il a rendu un hommage appuyé à l’équipe nationale et au président de la République Macky Sall. «C’est sous son magistère, au moment où il a été investi par ses pairs à la présidence de l’Union africaine que le Sénégal est champion d’Afrique », se réjouit le responsable politique de Benno Bokk Yakaar très heureux.

Macky Sall va-t-il faire mieux que son prédécesseur Me Abdoulaye Wade à Ranérou ? Ce dernier a en effet signé le décret qui a érigé Ranérou en département en 2002. Mais, la localité ressemble toujours à un gros village qui n’a pas réussi à gommer son accent rural.

Aujourd’hui, l’absence d’infrastructures sociales de base étrangle déjà une jeunesse pour la plupart sans perspective. Quid de la promotion des cadres qui pourraient plaider pour leur localité ? Ranérou, qui regorge pourtant d’énormes potentialités, a du mal à décoller sur le plan économique. Maintenant, l’heure du changement a peut-être sonné.

Nombre de Vues | 5,558 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.